Accueil / Toyota Racing Series / Toyota Racing Series : Leitch s’impose sur ses terres

Toyota Racing Series : Leitch s’impose sur ses terres

Les Toyota Racing Series 2012 à Teretonga

La saison 2012 de Toyota Racing Series a débuté ce week-end, donnant le coup d’envoi d’une nouvelle saison de monoplaces à travers le monde. La série ayant lancé des pilotes tels que Jay Howard (IndyCar), Edoardo Piscopo (DTM), Earl Bamber (Superleague Formula), Scott Pye (British F3), Will Stevens (FR3.5) ou encore Richie Stanaway (German F3) et Mitch Evans (GP3) a ainsi débuté sa huitième saison sur la piste du Teretonga Park avec un plateau des plus prometteurs.

Dès les qualifications, c’est le champion 2011 des JK Racing Asia Series Lucas Auer, qui s’est montré le plus rapide. Le neveu de Gerhard Berger a ainsi devancé Jordan King, vu en Formule 2 l’an passé, ainsi que Raffaele Marciello, membre de la Ferrari Driver Academy. En quatrième place, c’est Josh Hill, fils de Damon, qui a pris cette position devant le Néo-Zélandais Jono Lester.

La séance de qualification a été marquée par une pluie tenace, amenant ainsi cinq drapeaux rouges en raison des sorties de piste des uns et des autres.

La course 1 a été remportée par Josh Hill, qui s’est démarqué par son bon pilotage et son sang-froid dans les conditions climatiques toujours pénibles. Lucas Auer, qui s’était illustré depuis le début du week-end jusqu’à raffler la pôle position, n’a pas pu aller au bout de trois virages. Une courte averse au moment du départ l’a surpris, l’emmenant en tête-à-queue et s’accrochant avec Raffaele Marciello. L’accident a obligé la course 1 à connaître un restart, lors duquel Josh Hill a émergé en tête après avoir dépassé (et touché) son compatriote Jordan King et Hannes van Asseldonk à la suite d’une lutte à trois de front dans le premier virage. Les deux adversaires de Josh Hill sont sortis de piste et n’ont pu repartir.

Derrière, Damon Leitch a profité de la confusion pour passe de cinquième à la seconde place. En parallèle, Jono Lester, reparti troisième, a suivi Hill après l’accident entre Asseldonk et King, avant de devoir défendre sa place face à Leitch. Hill s’impose donc face à Damon Leitch et Jono Lester, tandis que Nathanaël Berthon, qui n’avait pas piloté la Tatuus avant les qualificiations (16ème), a réussi à remonter à la quatrième place.

Le podium était ainsi chargé d’anecdotes. Teretonga Park est connu comme le circuit le plus au sud de la Nouvelle-Zélande (et du monde), dont vient la famille de Damon Leitch, qui a beaucoup investi dans le sport automobile local, et dont ce pilote doit son prénom au père de Josh Hill, Damon.

La seconde course a démarré sur le sec but a été interrompue au quinzième tour sur vingt prévus en raison d’une très grosse averse s’abattant sur la piste. Lucas Auer partait une fois de plus en pôle position, mais Jordan King l’a dépassé au départ et l’Autrichien devait subir les assauts d’Hannes van Asseldonk et Josh Hill. Le safety-car est rapidement intervenu suite à la sortie de Jono Lester au second virage. Au restart, c’est Lucas Auer, pourtant leader, qui est sorti pour abandonner, ce qui a permis à Hannes van Asseldonk de prendre la tête, sous pression, devant Jordan King et Nick Cassidy. La voiture de sécurité est ensuite ressortie, et au nouveau départ, Cassidy a dépassé Hill. Ensuite, Bonifacio a passé King avant que Hill et Marciello ne se touchent. La pluie, la grosse pluie, a alors fait son apparition et Nick Cassidy, qui venait pourtant de dépasser van Asseldonk à la dérive sous la pluie, n’a pu profiter de ce dépassement car le drapeau rouge est tombé. Le grand perdant de la course 2 a été Josh Hill, décidant de s’arrêter pour passer aux pneus pluie, le laissant seulement en treizième position.

Les conditions de courses ont empiré pour la course 3. Le top 6 de la course 2 est inversé pour la grille de cette course. La météo n’a fait qu’empirer, laissant ses victimes dans les divers bacs à graviers du Teretonga Park malgré un début de course sous safety-car. Voyant la formation de rigoles d’eau sur la piste, et une visibilité des plus médiocres, la course a été arrêtée au cinquième tour sur douze prévus. A ce moment de la course, Hannes van Asseldonk était déjà remonté de la sixième place à la première, pour remporter sa deuxième course du meeting. Derrière, Nick Cassidy s’assurait également une nouvelle seconde place consécutive, tandis que Damon Leitch occupait la troisième place.

Au championnat, Damon Leitch est leader après ce premier meeting, tandis que Nick Cassidy, le Rookie de l’Année 2011 en Toyota Racing Series, profite de ses deux podiums après sa mauvaise communication en course 1 (partir des stands pour passer en pluies après le tour de chauffe, mais la radio ne fonctionnait pas) pour se placer en outsider derrière. En troisième place, on retrouve Hannes van Asseldonk, le double vainqueur de ce meeting.

Classement – Meeting 1/5
1 – Damon Leitch – 181
2 – Nick Cassidy – 173
3 – Hannes van Asseldonk – 150
4 – Josh Hill –  146
5 – Felix Serralles – 141
6 – Bruno Bonifacio – 138
7 – Nathanaël Berthon – 123
8 – Victor Sendin – 119
9 – Dmitry Suranovich – 93
10 – Michela Cerruti –  92
11 – Jono Lester – 90
12 – Tanart Sathienthirakul – 90
13 – Chris Vlok – 88
14 – Shahaan Engineer – 75
15 – Melvin Moh – 57
16 – Raffaele Marciello – 49
17 – Sheban Siddiqi – 44
18 – Jordan King – 33
19 – Lucas Auer – 24

(Pour rappel, le barème des Toyota Racing Series est 75-67-60-54-49-45-42-39-36-33-30-28-26-24-22-20-18-16-14-12-10-9-8-7-…-1, zéro pour les non-classés)

Prochain meeting, direction le Timaru International Motor Raceway dès la semaine prochaine.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox