Accueil / Toyota Racing Series / Toyota Racing Series : Opportuniste Cassidy

Toyota Racing Series : Opportuniste Cassidy

Mitch Evans

La quatrième et avant-dernière manche des Toyota Racing Series 2012 menait les pilotes sur la piste d’Hampton Downs, au sud d’Auckland. Pour cette manche, ainsi que la dernière, le double tenant du titre Mitch Evans revient sur ses terres afin de peaufiner sa préparation pour remporter la semaine prochaine un second Grand Prix de Nouvelle-Zélande de suite.

Dès les qualifications, le vainqueur en GP3 Series, Mitch Evans, se montrait intraitable en soufflant la pole à son compatriote Nick Cassidy pour 22 millièmes de secondes. Les 13 premiers sur la grille se tiennent dans la même seconde, et derrière, c’est van Asseldonk qui tire son épingle du jeu devant Marciello, Auer, King et Hill. Nathanaël Berthon, seul Français restant en course puisque Victor Sendin ne participe pas à ce meeting, prenait la dixième position juste derrière Dmitry Suranovich qui s’est vu confirmé en GP3 chez Marussia Manor la veille. La déception des qualifications vient du second au championnat avant cette manche, Damon Leitch, qui prend seulement la 14ème place.

Lors de la course 1, Mitch Evans s’élance en pole difficilement mais parvient à conserver la première place jusqu’au bout de la course. Derrière, seul Hannes van Asseldonk parvenait à suivre plus ou moins le rythme d’Evans suite à son départ depuis la seconde ligne qui l’a emmené en seconde position rapidement. Parmi les problèmes à signaler, Michela Cerruti a un problème d’aileron avant au second tour après un contact inconnu. Malgré la déception relative d’Hannes van Asseldonk suite à sa seconde place, il aura la joie de battre le record de la piste de neuf dixièmes, deux tours après qu’Evans ait lui même battu ce record. Nick Cassidy demeurait troisième juste derrière le Néerlandais tandis que Lucas Auer prenait la quatrième place devant Raffaele Marciello, au terme d’une course assez terne pour une course de Toyota Racing Series. King et Hill suivent, Berthon est huitième alors que Damon Leitch échoue à la douzième place, perdant gros, tout comme Felix Serralles qui n’a pas pu prendre le départ. A noter que l’écurie Giles Motorsport réalise un quadruplé lors de cette course et qu’à l’issue de cette course, Chris Vlok, Melvin Moh, Sheban Siddiqi et Mitch Evans sont mathématiquement les premiers éliminés de la course au titre 2012.

La course 2 a vu le pilote de la Ferrari Driver Academy, Raffaele Marciello, remporter sa première victoire au terme des quinze tours dont il est parti en première ligne. Marciello a su éviter un accident au premier virage dont Evans, Hill, Siddiqi et Berthon ont été les victimes. Après le Safety Car, il ne restait plus que huit tours et hormis des batailles entre Leitch et Lester pour la sixième place, et la vaine charge d’Auer pour rattraper la tête, il n’y avait pas grand-chose à signaler. Derrière Marciello et Auer venaient Jordan King, Hannes van Asseldonk, Nick Cassidy et Jono Lester.

La course 3, la dernière du meeting, est connue à Hampton Downs pour être la NZ Motor Cup, un préambule au Grand Prix de Nouvelle-Zélande, la semaine prochaine. Mitch Evans s’élance en pole devant Nick Cassidy, Hannes van Assseldonk et Raffaele Marciello. Dès le départ, Cassidy prend la tête puisqu’Evans rate le sien, et Hannes van Asseldonk prend la seconde place. Au second virage, Bruno Bonifacio sort large et amène l’intervention de la Safety-Car. Au restart, Evans passe van Asseldonk pour la seconde place, et lance sa charge pour rattraper Cassidy dont il ne pourra pas approcher à moins de 4 dixièmes. Derrière, la bataille faisait rage, entre des actions impliquant Suranovich et Engineer côte à côte à l’épingle. A huit tours de la fin, Cassidy mène toujours devant Evans, van Asseldonk, Auer, Marciello, Hill, Berthon, King, Lester et Leitch. Mais Dmitry Suranovich sort de la piste au virage 8, et amène une fois de plus la voiture de sécurité en piste, ce qui neutralise la course jusqu’au dernier tour, où Leitch tente un dépassement ambitieux sur Lester dans l’épingle gauche. Trop ambitieux, puisque Leitch touchera Lester qui partira en tête à queue, ce qui fera décoller Leitch. Il atterrira dans l’herbe, suspension arrière droite cassée, fin de course. La course 3 se finit ainsi dans une ambiance étrange et Cassidy remporte la NZ Motor Cup.

Au championnat, Damon Leitch est le grand perdant du meeting, entre un abandon et deux mauvaises performances, alors que Cassidy a su scorer beaucoup avec ses deux podiums. Nick Cassidy parvient une fois de plus à étendre son avance au championnat.

Classement Toyota Racing Series 2012 – Meeting 4 sur 5
1 – Nick Cassidy – 730
2 – Hannes van Asseldonk – 604
3 – Damon Leitch – 571
4 – Josh Hill – 520
5 – Jordan King – 516
6 – Raffaele Marciello – 460
7 – Jono Lester – 439
8 – Nathanaël Berthon – 425
9 – Lucas Auer – 421
10 – Bruno Bonifacio – 390
11 – Felix Serralles – 385
12 – Dmitry Suranovich – 349
13 – Shahaan Engineer – 334
14 – Tanart Sathienthirakul – 310
15 – Michela Cerruti – 295
16 – Victor Sendin – 286
17 – Chris Vlok – 278
18 – Melvin Moh – 261
19 – Sheban Siddiqi – 156
20 – Mitch Evans – 142

Seuls Nick Cassidy, Hannes van Asseldonk, Damon Leitch, Josh Hill et Jordan King peuvent encore prétendre au titre à l’aube du dernier meeting, même si tous demeurent en capacité de remporter le point culminant du championnat. Prochaine étape, la dernière de la saison, le meeting de Manfeild, avec en course finale du championnat le point d’orgue : le Grand Prix de Nouvelle Zélande.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox