Accueil / Toyota Racing Series / Toyota Racing Series – Orudzhev et Tang s’imposent, Rump leader
Egor Orudzhev Toyota Racing Series 2014 Teretonga
© Toyota Racing Series

Toyota Racing Series – Orudzhev et Tang s’imposent, Rump leader

Comme ces dernières années, les Toyota Racing Series donnaient le coup d’envoi des championnats monoplaces en ce début 2014. Vingt-trois pilotes étaient présents pour l’ouverture à Invercargill sur le Teretonga Park, le plus ancien circuit en Nouvelle-Zélande.

Essais

Deux séances d’essais avaient lieu le jeudi. Martin Rump les dominait, d’abord en 54.272s, puis en 54.237s. Le futur pilote Fortec en Eurocup Formula Renault 2.0 devançait Jann Mardenborough et reléguait Andrew Tang et le reste du plateau étaient relégués à plus d’une seconde. Les Russes Egor Orudzhev et Matevos Isaakyan complétaient le top 5, suivis par Matteo Ferrer, Ryan Tveter, James Munro, Matt Rao et Damon Leitch, natif de la région d’Invercargill.

A l’issue de la seconde séance, Egor Orudzhev prenait la place du dauphin, devançant Matteo Ferrer, Damon Leitch et Macauley Jones tandis qu’Andrew Tang, Pedro Piquet, Martin Kodric, Michael Scott et Ryan Tveter terminaient dans les dix premiers.

Trois nouvelles sessions de trente minutes avaient lieu le vendredi. Lors d’une première séance interrompue plusieurs fois, Egor Orudzhev dominait en 55.005s, suivi par Martin Rump, Levin Amweg, Andrew Tang et Steijn Schothorst. Le top 10 intégrait également Pedro Piquet, Jordan Oon, Matevos Isaakyan, Michael Scott et Denis Korneev.

Après une brève averse, la piste séchait rapidement durant la deuxième séance. Ryan Tveter se montrait le plus agile dans ces conditions avec un meilleur temps en 55.777s devant Egor Orudzhev et Matevos Isaakyan. Steijn Schothorst et Andrew Tang s’offraient un nouveau top 5, suivis par Damon Leitch, Jordan Oon, Pedro Piquet, Gustavo Lima et Jann Mardenborough.

La pluie faisait son retour pour une dernière séance marquée par plusieurs arrêts. Le redoublant Steijn Schothorst signait le temps de référence en 1m00.318s devant Gustavo Lima et Martin Kodric. Egor Orudzhev et Jann Mardenborough suivaient, devançant James Munro, Neil Alberico, Martin Rump, Robin Hansson et Denis Korneev dans le top dix.

Qualifications

La première qualification tournait à l’avantage de Steijn Schothorst après une interruption précoce suite à un second drapeau rouge. Le Néerlandais devançait les locaux Damon Leitch et Michael Scott. Quatrième, Jordan Oon était suivi de Martin Rump et Egor Orudzhev. Denis Korneev, Jann Mardenborough, Ryan Tveter et Matteo Ferrer complétaient les cinq premières lignes.

La deuxième séance de quinze minutes était aussi interrompue à deux reprises. Egor Orudzhev s’offrait la pole position pour quatorze millièmes d’avance sur Damon Leitch. Steijn Schothorst et Macauley Jones se partageaient la deuxième ligne devant Andrew Tang et Levin Amweg. Michael Scott, Martin Rump, Matevos Isaakyan et Pedro Piquet suivaient.

Course 1

A l’extinction des feux, Steijn Schothorst conservait la tête devant Damon Leitch, mais son aileron arrière se désolidarisait au cours du deuxième tour. Malgré un départ moyen, Egor Orudzhev héritait de la deuxième place après s’être débarrassé de Jordan Oon.

Au septième tour, l’avance de Steijn Schothorst était réduite à néant avec l’intervention de la voiture de sécurité. Au restart, des coupures électriques compromettaient ses chances. Egor Orudzhev en profitait pour prendre la tête à six tours du but. Résistant à Martin Rump, le Russe s’imposait pour la première fois en monoplaces, tout en estimant sa victoire chanceuse grâce à une manche écourtée de deux tours après la sortie de piste de Martin Kodric, alors neuvième.

Jordan Oon complétait le podium, suivi de Michael Scott et Denis Korneev. Meilleur débutant l’an passé, Jann Mardenborough terminait sixième devant Levin Amweg. Le Suisse recevait toutefois une pénalité de cinquante secondes après la course, le reléguant au vingtième rang. Andrew Tang récupérait ainsi la septième place devant Matevos Isaakyan, Matteo Ferrer et Neil Alberico.

Course 2

Egor Orudzhev ayant tiré au sort le numéro 8, les huit premiers de la course 1 étaient inversés sur la grille de départ. Matevos Isaakyan et Andrew Tang partageaient alors une première ligne humide, la pluie ayant fait son retour le dimanche matin.

Matevos Isaakyan manquait son envol, laissant Andrew Tang prendre la tête devant Egor Orudzhev, auteur d’un excellent premier tour. Le Russe sortait de piste au cinquième tour, peu après avoir pris la première place. Lors d’une course neutralisée à plusieurs reprises, Jann Mardenborough tentait sans succès de faire craquer Andrew Tang.

Ses assauts étaient avortés par une dernière neutralisation s’étendant jusqu’au drapeau à damier. Andrew Tang s’offrait alors un premier succès ainsi que le premier trophée à l’équipe Neale Motorsport, en devançant Jann Mardenborough et Martin Rump, parti septième.

Dix-huitième sur la grille, Steijn Schothorst terminait au pied du podium devant Denis Korneev et Jordan Oon. James Munro, Matevos Isaakyan, Neil Alberico et Ryan Tveter complétaient le top dix tandis que Robin Hansson et Macauley Jones rejoignaient Egor Orudzhev sur la liste des abandons.

Course 3

Avec une piste de nouveau sèche, Egor Orudzhev conservait l’avantage de la pole position au départ et contrôlait le début de course devant Damon Leitch, Steijn Schothorst et Levin Amweg.

Profitant d’un circuit étroit et d’une nouvelle neutralisation en fin de course, le pilote M2 Competition résistait à Damon Leitch pour s’imposer devant ses poursuivants. Macauley Jones se classait cinquième devant Matevos Isaakyan et Michael Scott, auteur du meilleur tour en course. Martin Rump, Denis Korneev et Brendon Leitch complétaient le top 10.

Bien placé pour un bon résultat, Andrew Tang abandonnait après une crevaison à l’arrière-droit. James Munro devait également renoncer, tout comme Matteo Ferrer et Robin Hansson, ce dernier n’ayant pas dépassé le deuxième tour.

Bilan

Malgré deux victoires, Egor Orudzhev n’occupe pas la tête du championnat en raison de son abandon et du barème particulier, attribuant de 75 à 0 points. Les deux podiums de Martin Rump permettent en revanche à l’Estonien de posséder 16 points d’avance sur Egor Orudzhev et 26 sur Jann Mardenborough.

Le Britannique a bien limité la casse après avoir manqué la deuxième séance de qualifications. Denis Korneev et Steijn Schothorst complètent le top 5 tandis que le premier local, Michael Scott, occupe la huitième place.

Le deuxième meeting des Toyota Racing Series aura lieu le week-end prochain au Timaru International Motor Raceway.

Toyota Racing Series 2014 – Meeting 1/5
1 Martin Rump Giles Motorsport 166
2 Egor Orudzhev M2 Competition 150
3 Jann Mardenborough Giles Motorsport 140
4 Denis Korneev ETEC Motorsport 134
5 Steijn Schothorst M2 Competition 130
6 Matevos Isaakyan ETEC Motorsport 123
7 Andrew Tang Neale Motorsport 117
8 Michael Scott Victory Motor Racing 110
9 Jordan Oon ETEC Motorsport 105
10 Neil Alberico Victory Motor Racing 93
11 Levin Amweg M2 Competition 90
12 Damon Leitch Victory Motor Racing 89
13 Brendon Leitch Victory Motor Racing 79
14 Ryan Tveter Giles Motorsport 77
15 Pedro Piquet M2 Competition 74
16 James Munro Neale Motorsport 72
17 Macauley Jones M2 Competition 67
18 Matteo Ferrer Giles Motorsport 66
19 Gustavo Lima M2 Competition 66
20 Matt Rao Giles Motorsport 58
21 Martin Kodric ETEC Motorsport 46
22 Robin Hansson Victory Motor Racing 20
23 Alif Hamdan Giles Motorsport 16

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox