Accueil / Toyota Racing Series / Toyota Racing Series – Retour gagnant pour Mitch Evans

Toyota Racing Series – Retour gagnant pour Mitch Evans

Mitch Evans Toyota Racing Series 2013 Hampton Downs

Ce week-end à Hampton Downs avait lieu l’avant-dernière manche de la saison 2013 des Toyota Racing Series. Malgré son absence de victoire, Nick Cassidy a repris la tête du championnat il y a une semaine juste devant Lucas Auer. Félix Serrallés, Alex Lynn, Steijn Schothorst et Bruno Bonifacio sont toujours en embuscade.

Deux nouveaux pilotes arrivent cette saison, et non des moindres : l’ancien double champion de la discipline, et champion en titre des GP3 Series, Mitch Evans et le pilote italien Ignazio D’Agosto.

Qualifications

Mitch Evans ne mettra pas longtemps à se remettre dans le bain puisqu’il prendra la double pole position au sein de deux séances de qualifications parmi les plus serrées de l’histoire de la discipline.

En Q1, Mitch Evans était à la lutte avec Nick Cassidy avant un drapeau rouge causé par une sortie de Michael Scott. Au restart, Evans reste aux stands, un choix qui n’est pas partagé par la plupart du peloton qui se rapproche mais échoue à battre le temps du Néo-Zélandais. C’est finalement le débutant Jann Mardenborough qui partagera la première ligne avec lui, devant Alex Lynn, les trois hommes étant dans le même centième.

Bruno Bonifacio et Lucas Auer complètent le Top 5 devant Nick Cassidy, Steijn Schothorst, Pipo Derani, Felix Serralles et Dennis Olsen. Ils sont suivis du nouveau venu Ignazio D’Agosto et de Damon Leitch. En queue de peloton, Spike Goddard, Nicholas Latifi, Tanart Sathienthirakul, Tatiana Calderon, Andrew Tang, Akash Nandy sont présents dans cet ordre devant un Michael Scott pénalisé pour sa figure.

La Q2 a été encore plus serrée avec une bataille entre Mitch Evans et Alex Lynn, résultant un quart d’heure plus tard en une pole jouée au millième près, Evans se montrant légèrement plus rapide que Lynn et gagnant au passage le nouveau record du tour à Hampton Downs.

Les deux hommes s’affronteront sur la première ligne lors de la course 3, la New Zealand Motor Cup. Le reste du plateau ne sera pas en reste, 15 pilotes étant à moins d’une seconde d’Evans. Bruno Bonifacio et Lucas Auer se partageront la deuxième ligne devant Pipo Derani, Steijn Schothorst et Nick Cassidy, qui devra batailler pour remporter une seconde NZ Motor Cup, le plus ancien trophée néo-zélandais.

Jann Mardenborough, Félix Serrallés et Ignazio D’Agosto entrent dans le Top 10 suivis de Damon Leitch, Andrew Tang, Dennis Olsen, Nicholas Latifi et Spike Goddard. Parmi les pilotes étant restés à plus d’une seconde de Mitch Evans, on retrouve Tanart Sathienthirakul, Michael Scott, Akash Nandy et Tatiana Calderon.

Course 1

Mitch Evans a continué la tradition de la course 1 qui veut que le poleman remporte la première course du week-end cette saison. Fort de son expérience, Mitch Evans a conservé le bénéfice de sa pole tout en résistant à Alex Lynn lors des 15 tours de courses. Une demi-seconde les séparait à l’arrivée.

On retrouvait Pipo Derani sur la troisième marche du podium suivi de Nick Cassidy et Lucas Auer, perdant quelques points dans la lutte pour la 1ère place du championnat. Pipo Derani a profité de la lutte entre les deux hommes pour construire avec patience sa place sur le podium.

La course a été marquée par un incident lors du premier tour, Bruno Bonifacio partant dans les airs en empalant l’arrière puis en chevauchant la voiture de Jann Mardenborough avant l’épingle. Si le Brésilien n’a pas pu repartir, la voiture de Mardenborough a été réparée en moins de 5 minutes pendant le drapeau rouge, permettant au rookie britannique de prendre la 6ème place au final devant Dennis Olsen, Steijn Schothorst, Félix Serralles et Andrew Tang.

Hors du Top 10, on retrouve dans l’ordre Nicholas Latifi, Tatiana Calderon, Tanart Sathienthirakul, Ignazio D’Agosto, Spike Goddard et Michael Scott. Damon Leitch termine à un tour après un problème mécanique tandis qu’Akash Nandy n’a pas vu l’arrivée suite à un crash au 6ème tour, amenant l’entrée de la voiture de sécurité.

Course 2

En ayant pris la 4ème place à Lucas Auer, Nick Cassidy réalisait la bonne opération face à Lucas Auer puisque Mitch Evans a tiré le 4, inversant le Top 4 pour la grille de la course 2 et offrant par la même la pole à Nick Cassidy.

Au départ, les positions restent identiques avec Cassidy rapidement nettement devant Derani, Lynn et Evans tandis que Schothorst prend le dessus sur Mardenborough pour la 6ème place. Derrière, ça frotte un peu et Andrew Tang s’arrête après l’épingle tandis que Félix Serrallés passe par les stands. La voiture de sécurité fait son entrée en piste à ce moment. Dennis Olsen s’arrête aussi avant de rentrer peu après le restart pour abandonner, tout comme Ignazio D’Agosto. Il reprendra la piste plus tard, seulement pour engranger un peu de temps de piste.

Au 4ème tour, Evans dépasse Lynn et monte sur le podium provisoire, imité quelques boucles après par Lucas Auer avant que Lynn ne reprenne son bien au pied du podium. Au fond du peloton, Bruno Bonifacio remonte tant qu’il peut après son abandon de la première course et rentre rapidement dans le Top 10.

En tête, Cassidy est resté intouchable et s’impose pour la première fois cette saison devant Pipo Derani qui a réussi à contenur Mitch Evans, lui-même cédant sa place à Lucas Auer à la toute dernière minute. Alex Lynn reste dans le Top 5 malgré une course moyenne, devant Jann Mardenborough, Steijn Schothorst, Nicholas Latifi, Bruno Bonifacio et Tanart Sathienthirakul.

Damon Leitch prend la 11ème position devant Félix Serrallés, Tatiana Calderon et Akash Nandy. Michael Scott et Spike Goddard ferment la marche.

Course 3

La dernière course du week-end avait pour enjeu l’attribution du plus vieux trophée du sport automobile, le New Zealand Motor Cup, remportée par d’anciens pilotes de F1 par le passé, et dont seul le New Zealand Grand Prix, disputé la semaine prochaine, surpasse la réputation.

Avec Mitch Evans en pole position pour son retour, le futur pilote Arden en GP2 Series se mettait en position de favori malgré la pression de ses poursuivants, dont Alex Lynn, qui a manqué la pole pour un millième de seconde.

Le premier départ tournera court, la voiture de sécurité arrivant dès le 2ème virage. L’incident implique Jann Mardenborough, dont l’arrière de la monoplace est détruit, mais aussi Ignazio D’Agosto, Lucas Auer, Nicholas Latifi et Bruno Bonifacio qui passent par les stands alors que le drapeau rouge interrompait la course. Les quatre hommes repartiront de la voie des stands.

En tête, Mitch Evans, Alex Lynn et Steijn Schothorst occupaient la tête pour le restart et restent dans cet ordre. Si Alex Lynn met la pression à Evans pour la tête, derrière, Pipo Derani s’attaque à Nick Cassidy tandis que Lucas Auer tente une remontée pour sauver les dégâts.

Victime d’une panné électrique, Akash Nandy doit se garer, provoquant une nouvelle entrée du safety-car. A peine cette dernière a le temps de rentrer qu’elle doit retourner au charbon car Bruno Bonifacio est sorti. Au restart, Evans mène toujours devant Lynn, Schothorst, Cassidy, Derani et Auer.

Il reste cinq tours au restart et Mitch Evans contrôle le peloton malgré les menaces d’Alex Lynn. Derrière Cassidy dépasse Schothorst mais c’est Auer qui prend la 3ème place un bref moment en passant pas l’extérieur. Malheureusement pour l’Autrichien, Cassidy reprend rapidement la dernière marche du podium alors qu’Andrew Tang et Tanart Sathienthirakul suivent, ayant profité de la chute au classement de Schothorst.

Finalement, Mitch Evans s’impose devant Alex Lynn et Nick Cassidy, tandis que Lucas Auer et Tanart Sathienthirakul complètent le Top 5 suivi d’Andrew Tang , Nicholas Latifi, Dennis Olsen, Pipo Derani et Steijn Schothorst. Aux portes du Top 10, on retrouve Spike Goddard, Damon Leitch et Michael Scott. 7ème au dernier tour, Tatiana Calderon est partie en tête-à-queue et franchit la ligne d’arrivée en 14ème position devant Ignazio D’Agosto, dernier arrivé et à un tour.

Bilan

Au championnat, Nick Cassidy continue d’être régulier et sa première victoire lui permet d’accentuer son avance sur Lucas Auer, finissant trois fois derrière le leader.

Nick Cassidy possède désormais 32 points d’avance sur Lucas Auer et 52 sur Alex Lynn qui poursuit sa remontée. Derrière, les autres pilotes paient fort un abandon ou un manque de performance. Steijn Schothorst, 4ème, est désormais relégué à 141 points.

Mathématiquement, Steijn Schothorst, Félix Serrallés, Pipo Derani, Damon Leitch et Bruno Bonifacio peuvent encore être titrés mais il leur faudra un exploit pour se mêler à la lutte directe entre Cassidy, Auer et Lynn.

Le meeting final des Toyota Racing Series aura lieu à Manfeild le week-end prochain pour trois nouvelles courses, avec le Grand Prix de Nouvelle-Zélande en clôture du championnat.

Toyota Racing Series 2013 – Classement général – Meeting 4/5
1. Nick Cassidy – 706 points
2. Lucas Auer – 674
3. Alex Lynn – 654
4. Steijn Schothorst – 565
5. Félix Serrallés – 541
6. Pipo Derani – 498
7. Damon Leitch – 491
8. Bruno Bonifacio – 484
9. Nicholas Latifi – 427
10. Jann Mardenborough – 404
11. Tanart Sathienthirakul – 369
12. Tatiana Calderón – 358
13. Dennis Olsen – 335
14. Akash Nandy – 287
15. Michael Scott – 275
16. Andrew Tang – 268
17. Spike Goddard – 228
18. Mitch Evans – 204
19. Ryan Cullen – 122
20. Ignazio D’Agosto – 46

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox