Accueil / Formule Renault / Eurocup FR2.0 / Alps – Nyck de Vries veut rafler les titres
Nyck de Vries 2014 Eurocup Formula Renault 2.0 Spa-Francorchamps
© Renault Sport Media

Eurocup FR2.0 / Alps – Nyck de Vries veut rafler les titres

Nyck de Vries vient d’achever deux week-ends d’affilée à Spa-Francorchamps en Eurocup Formula Renault 2.0 et en Alps où il n’a pas quitté le podium. Le Néerlandais a même terminé avec deux victoires en Alps ce week-end et mène les deux championnats.

Le pilote Néerlandais de 19 ans sait où il va et comment parfaire ses prestations. Il s’est confié à ChequeredFlags sur cette saison qui s’annonce, depuis le début, capitale pour lui.

J’ai bien débuté la saison dans les deux championnats, même si l’on aurait pu être encore meilleurs à certains moments. On aurait pu joindre les deux bouts davantage encore… mais dans l’ensemble, c’est un très bon début. Je ne peux pas me plaindre ! Le but, c’est bien sûr de continuer ainsi. Le principal défi est de rester aussi régulier aux avant-postes. Le niveau de compétitivité est tel que cela n’est pas si évident. Les qualifications sont toujours cruciales et peuvent changer la donne rapidement.

Deux plateaux, deux fois plus d’adversaires. Actuellement, Nyck de Vries et Bruno Bonifacio sont à égalité de points au championnat d’Eurocup. On pourrait penser que cet adversaire lui semble le plus difficile à battre… mais le pilote néerlandais opte pour une analyse plus fine.

De nombreux pilotes peuvent s’imposer cette année et être régulièrement aux avant-postes. Il est difficile de nommer un adversaire plus coriace qu’un autre… Il peut aussi y avoir des surprises lors de certains week-ends. De notre côté, il nous faut nous assurer d’être toujours dans le coup.

Nyck de Vries effectue le même parcours que l’an dernier, où il avait reconnu pouvoir améliorer certaines choses. S’il a tiré les leçons de ses erreurs passées, cela se ressent aussi dans le choix de continuer à se préparer de la même façon – celle qu’il a déjà éprouvée.

Mon approche n’a pas changé entre l’année dernière et cette année. L’an dernier, nous avons parfois essayer de trop en faire, et cela n’a pas forcément fonctionné. Travailler dur tout en appréciant ce que nous faisons est la clé.

Très occupé, Nyck de Vries officie en qualité de pilote de développement en Formula E. Ce statut particulier permet d’être aux premières loges pour ce nouveau championnat électrique… mais empêche de concourir dans le championnat pour sa première saison. Ce n’est pas un problème, puisque sa priorité reste les deux championnats de Formule Renault :

Mon objectif est de me battre pour les titres en Alps et Eurocup. En Formula E, c’est une expérience très excitante que de figurer parmi les pilotes d’essais. C’est très enrichissant de participer à un tel projet. Mais ma priorité reste ces championnats de Formule Renault. De plus, en tant que pilote de développement, je n’ai pas le droit de concourir en Formula E. En revanche, c’est une éventualité à considérer à l’avenir. Qui sait ?

Tant de jeunes pilotes veulent intégrer le Championnat du Monde de Formule 1. Les places sont chères et peu nombreuses, mais les vocations continuent d’exister. Tant que cela est possible, les pilotes ne voient pas d’alternative et Nyck de Vries ne déroge pas à la règle.

Je ne pense pas encore à une deuxième option. L’objectif, c’est d’accéder à la Formule 1. Bien sûr, si cela n’est pas possible, il sera temps de réfléchir à d’autres options.

Repéré en karting par McLaren, qui l’a intégré à son programme de jeunes pilotes en 2010, Nyck de Vries dispose d’une réelle carte pour avancer dans sa carrière. Celle-ci est gérée par Anthony Hamilton, le père du champion du monde 2008 de Formule 1. Des atouts que Nyck de Vries veut bien entendu conserver, même s’il sait que cela passe par un travail acharné.

J’ai le soutien de McLaren, sans lequel je ne pourrai courir ici. Je suis très reconnaissant de ce soutien et je travaille dur pour le conserver le plus longtemps possible.

Déjà mature, capable de gagner des courses et de surcharger son emploi du temps, Nyck de Vries a aujourd’hui de quoi prouver son talent. S’il continue à évoluer de la sorte et à disposer de toutes les armes pour bien faire, on devrait le voir approcher les paddocks lors des prochaines années. Ne brûlons pas les étapes : le chemin est encore long, même si le Néerlandais fait figure de bon élève !

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox