Accueil / Formule Renault / Eurocup FR2.0 – D’Agosto et Rowland s’imposent à Spielberg
AUTO - WORLD SERIES RENAULT MOSCOW RACEWAY 2013 - OLIVER ROWLAND
© Renault Sport Media

Eurocup FR2.0 – D’Agosto et Rowland s’imposent à Spielberg

En arrivant au Red Bull Ring, le Britannique Oliver Rowland détenait la tête du championnat grâce à un double podium au Moscow Raceway. Victime d’un abandon en course 2 en Russie, Pierre Gasly cédait du terrain mais restait en contact, bien décidé à reprendre son dû au Red Bull Ring, où Esteban Ocon était lui aussi en embuscade. Comment la situation allait-elle évoluer à Spielberg ?

Essais

Si William Vermont prenait le meilleur lors de la première séance d’essais en 1m30.894s devant Ignazio D’Agosto, Luca Ghiotto et Pierre Gasly, c’est la performance d’Ed Jones lors de la séance du vendredi après-midi, en 1m30.512s, qui faisait office de référence.

Luca Ghiotto confirmait sa bonne forme avec le deuxième temps absolu à 71 millièmes. Oscar Tunjo n’était qu’à quatre millièmes du pilote Prema Powertea, tandis que Gustav Malja et Jake Dennis suivaient. En sixième position, on retrouvait William Vermont, qui avait amélioré sa performance du matin d’un peu plus d’un dixième. Le leader du championnat Oliver Rowland suivait devant son dauphin Pierre Gasly, Bruno Bonifacio et Alexander Albon.

Qualifications 1

L’Eurocup Formula Renault 3.5 se produisait ce week-end en course support de l’European le Mans Series, ce qui avançait les premières qualifications au vendredi soir. Ce changement de programme attirait l’arrivée de la pluie, les pilotes devant composer avec une piste humide.

Le groupe A était le premier à prendre la piste. William Vermont, fort de ses entames, se hissait en tête en 1m31.251s. Oscar Tuno et Ed Jones restaient en embuscade devant un impressionnant Jack Aitken, qui se payait le luxe de devancer le leader Oliver Rowland. Les écarts étaient très serrés dans ce groupe, puisque les quatorze premiers sur les 17 pilotes du groupe se tenaient en une seconde.

Le groupe B se préparait à aller encore plus vite. Dans celui-ci, l’outsider du moment Pierre Gasly se battait pour la pole, avec toutefois l’impossibilité de la réaliser suite à une pénalité de 5 places. Le pilote Tech 1 ne parvenait cependant pas à descendre sous la minute 31, au contraire des deux pilotes KTR Alexander Albon et Ignazio D’Agosto qui créaient la surprise. La pole était signée par le premier en 1m30.920s, sept centièmes devant l’Italien.

Cela permettait à Alexander Albon de siéger en première ligne avec à ses côtés William Vermont. Ignazio D’Agosto et Oscar Tunjo suivaient devant Ed Jones. Oliver Rowland, qui se préparait à partir neuvième, s’engageait déjà dans une remontée forcée avec Pierre Gasly à ses côtés. Mais les qualifications sont un point sur lequel l’un des protégés de la Racing Steps Foundation s’est engagé à améliorer.

Course 1

Au départ, les deux hommes de la première ligne se disputaient la tête mais Alexander Albon conservait le leadership tandis que William Vermont et Ignazio D’Agosto s’échangeaient leurs positions. Plus loin, Aurélien Panis sortait de piste et provoquait la sortie du drapeau jaune dans le virage 3. A l’issue du premier tour, Alexander Albon menait devant William Vermont, Ignazio D’Agosto et Ed Jones.

Oliver Rowland et Pierre Gasly avaient gagné une place au détriment de Jack Aitken, tombé dixième. Oscar Tunjo ne connaissait pas le meilleur début de course de sa carrière, puisqu’il chutait lui aussi à la septième place.

Coup de théâtre pour le leader de la course Alexander Albon : les commissaires ouvraient une enquête sur son cas pour avoir volé le départ. La sanction est rapidement tombée : dix secondes de pénalité à ajouter à son temps de course. La réaction ne se faisait pas attendre puisque le leader signait le meilleur tour en course. Or, à ce stade et à quinze minutes de la fin du chronomètre, la pénalité allait le repousser hors des points.

La victoire se jouait donc potentiellement au quatrième rang, et Ignazio D’Agosto en était parfaitement conscient. Il se débarrassait ainsi de William Vermont à nouveau. Pendant ce temps, au fond du plateau, Egor Orudzhev s’arrêtait au bord de la piste au volant de la Tech 1. Le Russe était le deuxième pilote à renoncer et poussait lui-même sa voiture non sans déception.

Oscar Tunjo concédait deux places supplémentaires aux leaders du championnat Oliver Rowland et Pierre Gasly, qui continuaient leur lente remontée avec Steijn Schothorst en ligne de mire. Le Britannique trouvait l’ouverture et laissait le Français l’imiter à nouveau.

En tête, Alexander Albon continuai d’attaquer et se retrouvait virtuellement dans les points une fois sa pénalité concédée. Derrière, Pierre Gasly se montrait de plus en plus pressant pour convoiter la position de la Josef Kaufmann Racing du Néerlandais, qui tenait bon et jouait la montre.

A force d’attaquer à la limite, Alexander Albon perdait du temps juste avant la ligne de départ-arrivée, ce qui le repoussait à nouveau hors des points. Les Prema Powerteam de Luca Ghiotto et Bruno Bonifacio s’éliminaient dans le dernier tour alors qu’elles étaient hors des points.

Pire : Simon Tirman perdait une roue, sa monoplace passablement endommagée après la ligne d’arrivée lorsqu’il devait éviter un concurrent à vitesse réduite. Le pilote, classé 24e, restait dans sa monoplace, faisant signe aux commissaires de l’aider à s’en extirper. Il n’allait pas prendre part à la suite du meeting mais ne souffrait heureusement que de quelques contusions.

Sur la ligne d’arrivée, Alexander Albon menait mais allait descendre dixième. Ignazio D’Agosto récupérait la victoire devant William Vermont, Ed Jones, Jake Dennis, Oliver Rowland, Steijn Schothorst, Pierre Gasly, Oscar Tunjo et Jack Aitken, wildcard qui allait laisser le point de la dixième place à Esteban Ocon, Alexander Albon en récupérant finalement deux.

Qualifications 2

Le groupe B prenait la piste en premier ce dimanche matin, juste après que les Formule Renault 3.5 ont disputé leur deuxième séance. Alexander Albon était prêt à se venger de la pénalité reçue en course 1 en prenant le premier temps significatif en 1m31.926s.

La concurrence était toutefois rude et le pilote KTR devait redoubler d’efforts pour reprendre le leadership face à des Pierre Gasly et Steijn Schothorst déterminés. Pierre Gasly profitait des dernières minutes de son groupe pour reprendre la main, mais Ignazio D’Agosto faisait mieux dans les derniers instants en 1m29.631s.

Le pilote Tech 1 récupérait cependant la première place en 1m29.717s suite au meilleur temps supprimé pour Ignazio D’Agosto, qui tombait troisième du groupe derrière Alexander Albon. Jake Dennis, Steijn Schothorst et Egor Orudzhev suivaient. C’était ensuite au tour du groupe A de prendre le relais.

Ed Jones montait en tête après sa première tentative en 1m30.942s, avant de concéder la tête à Oliver Rowland en 1m30.321. Aurélien Panis se hissait juste derrière le pilote Manor MP. Luca Ghiotto, également au volant d’une Prema, grillait la politesse au Français avant qu’Oscar Tunjo ne prenne la deuxième place provisoire à son tour.

Les positions continuaient de changer et le wildcard Jack Aitken se mêlait à la lutte aux avant-postes, même si Oliver Rowland conservait le leadership, fondant sur le temps de référence de Pierre Gasly. Aurélien Panis prenait toutefois la tête en 1m29.895s. Oliver Rowland enchaînait et échouait à quarante millièmes du temps de Gasly, du moins avant de rentrer dans les deux dernières minutes, où son 1m29.496s permettait au groupe A de jouer la pole !

Le temps du Britannique n’était plus battu, celui-ci terminant trois dixièmes devant Ed Jones et Aurélien Panis. Luca Ghiotto, Oscar Tunjo, William Vermont et Jack Aitken suivaient. Esteban Ocon prenait toutefois la 11e place du groupe, ce qui le condamnait à une remontée de longue haleine en course 2.

Oliver Rowland et Pierre Gasly se retrouvaient ainsi en première ligne devant Ed Jones et Alexander Albon, suivis d’Aurélien Panis et Ignazio D’Agosto.

Course 2

Au départ, Oliver Rowland se décalait pour bloquer Pierre Gasly, ce qui lui permettait de conserver la tête malgré le bon départ de la Tech 1. Le Français se retrouvait sous la pression d’Ed Jones, tandis que la RC Formula de Roman Mavlanov était la première victime de cette course et devait rentrer aux stands pendant un arrêt prolongé qui s’est soldé par un excès de vitesse et une pénalité de passage par les stands à observer.

En tête, une monoplace était en difficulté et se retrouvait débordée par ses poursuivants. Il s’agissait de la Tech 1 d’Egor Orudzhev, le Russe étant dans le top 10. Le Russe parvenait à rentrer aux stands avant de repartir un peu plus tard bon dernier.

Aurélien Panis était lui aussi dans une mauvaise passe : un tour en 1m35s l’a forcé à tomber quinzième au classement. Le Français s’était qualifié cinquième. En tête, Oliver Rowland était sous pression : ses poursuivants directs Pierre Gasly et Alexander Albon se tenaient à moins d’une seconde du Britannique, prêts à le faire plier à la moindre erreur.

Pierre Gasly n’allait touetfois pas attendre que celle-ci intervienne et se portait à plusieurs reprises à la hauteur du leader du championnat. Cela se retournait contre lui et Alexander Albon, les deux pilotes sortant large et perdant un certain temps. Pierre Gasly conservait la deuxième place, au contraire du pilote KTR qui tombait juste devant son coéquipier en sixième place. Oliver Rowland disposait désormais de plus d’une seconde d’avance sur le Français.

Aux stands, un nouvel abandon se manifestait, celui du Brésilien Victor Franzoni. Un détail dont les leaders Oliver Rowland et Pierre Gasly n’avaient rien à faire, les deux hommes se battant à coups de dixièmes.

Alors que les batailles dans le peloton étaient nombreuses et se déroulaient sans encombre, trois monoplaces allaient se trouver dans l’embarras. Parmi elles figuraient Gustav Malja, Bruno Bonifacio, Mikko Pakari – ces deux derniers ralliant les stands au ralenti. Esteban Ocon restait dans le peloton mais allait être mêlé à l’enquête des commissaires d’après-course regroupant ces quatre pilotes !

L’incident ne provoquait pas la sortie de la voiture de sécurité, au grand bonheur de Pierre Gasly qui était revenu comme un boulet de canon sur la MP Motorsport de tête. Le pilote Tech 1 était désormais au contact. Derrière, Jake Dennis était remonté au quatrième rang et infligeait une pression soutenue à Ed Jones pour le podium.

Alexander Albon et Oscar Tunjo étaient aussi à la lutte pour le cinquième rang alors que le chronomètre s’approchait de son terme. Oliver Rowland tenait bon, même si Pierre Gasly restait au contact.

Dans le dernier tour, Alejandro Abogado sortait de piste et allait s’échouer dans les graviers, rejoignant la liste déjà fournie des abandons. Au terme d’une course de longue haleine, Oliver Rowland s’imposait et tenait Pierre Gasly en échec. Ed Jones conservait le podium devant Jake Dennis, Alexander Albon, Oscar Tunjo, Luca Ghiotto, Ignazio D’Agosto, Levin Amweg et Steijn Schothorst.

Bilan

L’Eurocup Formula Renault 2.0 va entamer sa pause estivale avec Oliver Rowland qui consolide sa posture de leader. Pierre Gasly s’affiche désormais comme l’adversaire principal du Britannique. Leur duel continuera dès la prochaine manche au Hungaroring, prévue le week-end du 15 septembre.

Eurocup FR2.0 2013 – Classement pilotes – Meeting 4/7
Pos Pilote Points
1 Oliver Rowland 119
2 Pierre Gasly 102
3 Jake Dennis 76
4 Esteban Ocon 71
5 Oscar Tunjo 65
6 Matthieu Vaxivière 57
7 Ignazio D’Agosto 48
8 Luca Ghiotto 43
9 William Vermont 41
10 Steijn Schothorst 32
11 Ed Jones 31
12 Egor Orudzhev 30
13 Bruno Bonifacio 27
14 Alexander Albon 16
15 Mikko Pakari 16
16 Nyck de Vries 15
17 Andrea Pizzitola 12
18 Stefan Wackerbauer 4
19 Levin Amweg 2
20 Marcos Siebert 0
21 Melville McKee 0
22 Guilherme Silva 0
23 Victor Franzoni 0
24 Alexandre Baron 0
25 Gustav Malja 0
26 Roman Mavlanov 0
27 Javier Carlos Merlo 0
28 Aurélien Panis 0
29 Benjamin Bailly 0
30 Kevin Jörg 0
31 Yu Kanamaru 0
32 Léo Roussel 0
33 Konstantin Tereschenko 0
34 Simon Tirman 0
35 Alejandro Abogado 0
36 Naomi Schiff 0
IN Jack Aitken 0
IN Antonio Fuoco 0
IN Ukyo Sasahara 0
IN Joffrey de Narda 0
IN Gregor Ramsay 0
IN Hans Villemi 0
IN Victor Sendin 0
IN Aleksander Bosak 0
IN Javier Amado 0
IN Nick Cassidy 0
IN Denis Korneev 0
En arrivant au Red Bull Ring, le Britannique Oliver Rowland détenait la tête du championnat grâce à un double podium au Moscow Raceway. Victime d'un abandon en course 2 en Russie, Pierre Gasly cédait du terrain mais restait en contact, bien décidé à reprendre son dû au Red Bull Ring, où Esteban Ocon était lui aussi en embuscade. Comment la situation allait-elle évoluer à Spielberg ? Essais Si William Vermont prenait le meilleur lors de la première séance d'essais en 1m30.894s devant Ignazio D'Agosto, Luca Ghiotto et Pierre Gasly, c'est la performance d'Ed Jones lors de la séance du vendredi…

Passage en revue

Spectacle - 7.2
Dose d'imprévus - 6.6
Exploit du vainqueur - 7.6

7.1

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox