Accueil / Formule Renault / Eurocup FR2.0 : La lutte continue entre Kvyat et Vandoorne

Eurocup FR2.0 : La lutte continue entre Kvyat et Vandoorne

Stoffel Vandoorne Formule Renault 2_0 2012 Spa

Absente à Silverstone, l’Eurocup Formula Renault 2.0 faisait son retour dans le cadre des World Series by Renault avec deux courses au programme, les premières depuis mi-juillet et l’épreuve du Moscow Raceway. Avant de se rendre au Hungaroring, Daniil Kvyat avait repris la tête pour un petit point sur Stoffel Vandoorne tandis que le troisième, Norman Nato, se trouvait à 75 points du Russe.

En qualifications 1, le Groupe A était disputé avec Felipe Fraga et Matthieu Vaxivière en tête en début de séance avant que les temps ne commencent à descendre progressivement. Daniil Kvyat en 1m43.084s pensait prendre les commandes mais Mikko Pakari lui volait la vedette en 1m42.942s. Le Groupe B connaissait moins de suspense avec un Stoffel Vandoorne intraitable en 1m42.411s. Le pilote belge signait alors sa cinquième pole de suite. Stoffel Vandoorne débutait la journée en signant sa cinquième pole position consécutive. Vandoorne s’élancera donc de la pole devant Mikko Pakari, Jordan King et Daniil Kvyat.

La course 1 a tourné à l’avantage du poleman, Stoffel Vandoorne, qui prend alors sa troisième victoire de l’année et réalise la bonne opération puisque Daniil Kvyat a abandonné. Avec un envol parfait, Vandoorne conservait la tête devant Pakari tandis que Daniil Kvyat et Oliver Rowland s’accrochaient dans le 1er tour, laissant uniquement le Russe sur le carreau. Le safety-car faisait alors son apparition tandis que Stoffel Vandoorne était toujours leader devant Mikko Pakari, Jordan King, Nyck de Vries et Alex Riberas. Des positions inchangées au restart tandis que Norman Nato menait la danse derrière le top 5, suivi par Oscar Tunjo et Melville McKee. Le classement restait en l’état jusqu’à l’arrivée, permettant ainsi à Pakari et King de s’offrir un premier podium sur le tourniquet hongrois.

Sans se laisser abattre malgré sa mauvaise opération en course 1, Daniil Kvyat prenait alors la pole en qualifications 2. Le groupe B était le premier à affronter le circuit magyar le dimanche matin et très rapidement, Stoffel Vandoorne, Melville McKee et Nyck de Vries se détachaient du reste du plateau en termes de chronos. Après une lutte âpre, Stoffel Vandoorne était le premier à passer sous les 1m43s avec un temps en 1m42.943s, mais c’était sans compter sur l’abnégation de Nyck de Vries qui réalisait un 1m42.495, lui assurant a minima la première ligne. Le groupe A partait à l’assaut des temps dans la foulée avec Daniil Kvyat, Alex Riberas et Pierre Gasly en tête en début de session. Rapidement, Daniil Kvyat battait le temps de Nyck de Vries avec un tour en 1m42.475s avant d’améliorer sous la pression de nombreux pilotes dont Javier Tarancon, Norman Nato et Pierre Gasly, souhaitant tous se rattraper d’un samedi mitigé. Le Russe de Red Bull ne cédait toutefois pas et avec un nouveau chrono en 1m42.261s, neuf millièmes devant Norman Nato, il s’assurait définitivement sa deuxième pole de l’année tout en battant le record du tour dans la discipline sur le Hungaroring, alors même que Stoffel Vandoorne l’avait décroché la veille. Le Belge voit également sa série s’arrêter à cinq poles consécutives. Daniil Kvyat partira donc en pole devant Nyck de Vries, Norman Nato, Stoffel Vandoorne et Pierre Gasly.

En course, Daniil Kvyat conservera son sang-froid en s’imposant pour la 6ème fois cette saison. Menacé tout au long de la course par Nyck de Vries, le protégé de McLaren, le Russe est tout de même resté en tête pour faire le plein de points et rattraper son retard sur Stoffel Vandoorne, qui se classe 4ème derrière Norman Nato, son premier podium depuis la course 1 du Nürburgring, fin juin. Le départ s’est déroulé sans souci pour Daniil Kvyat tandis que Nyck de Vries avait fort à faire pour défendre sa place face à Norman Nato et Stoffel Vandoorne. Derrière, Melville McKee devançait Oliver Rowland, Oscar Tunjo et Javier Tarancon tandis qu’au 2ème tour, Stefan Wackerbauer prenait l’avantage sur Pierre Gasly. Au fil des tours, Kvyat alignait les meilleurs tours sans parvenir à lâcher Nyck de Vries tout comme Norman Nato était menacé par Stoffel Vandoorne, de manière saccadée. La lutte entre les deux hommes permettait au trio composé de Melville McKee, Oliver Rowland et Oscar Tunjo de rester au contact, sans que les positions ne changent toutefois.

Au classement général, Stoffel Vandoorne reprend la tête du classement avec 11 unités d’avance sur Daniil Kvyat. Loin derrière, Norman Nato est toujours 3ème mais pointe à 88 points. A deux meetings de la fin, il demeure toutefois le dernier homme à pouvoir mathématiquement priver Vandoorne ou Kvyat du titre. Il lui faudra cependant faire une grande performance au Castellet les 29 et 30 septembre pour garder ses espoirs encore vivants.

Eurocup Formula Renault 2.0 2012 – Classement général – Meeting 5/7
1. Stoffel Vandoorne – 183 points
2. Daniil Kvyat – 172
3. Norman Nato – 95
4. Nyck de Vries – 72
5. Oliver Rowland – 66
6. Paul-Loup Chatin – 57
7. Melville McKee – 48
8. Pierre Gasly – 40
9. Alex Riberas – 36
10. Jordan King – 31
11. Oscar Tunjo – 30
12. Mikko Pakari – 28
13. Stefan Wackerbauer – 24
14. Javier Tarancón – 21
15. Jake Dennis – 19
16. Miki Weckström – 18
17. Esteban Ocon – 14
18. Patrick Kujala – 10
19. Guilherme Silva – 9
20. Nick Cassidy – 8
21. Steijn Schothorst – 8
22. Josh Hill – 6
23. Felipe Fraga – 5
24. Ignazio D’Agosto – 4
25. Andrea Pizzitola – 2
26. Pieter Schothorst – 2
27. William Vermont – 1
28. Christof von Grünigen – 1
29. Timmy Hansen – 0
30. Roman Mavlanov – 0
31. Johan Jokinen – 0
32. Matthieu Vaxivière – 0
33. Meindert van Buuren – 0
34. Gabriel Casagrande – 0
35. Ed Jones – 0
36. Alexander Albon – 0
37. Yu Kanamaru – 0
38. Léo Roussel – 0
39. Kevin Giovesi – 0
40. Tanart Sathienthirakul – 0
41. Aurélien Panis – 0
42. Alessandro Latif – 0
43. Tristan Papavoine – 0
44. Konstantin Tereschenko – 0
45. Victor Franzoni – 0
46. Alexey Chuklin – 0
47. Dennis Wüsthoff – 0
48. Roman Beregech – 0
49. Kevin Kleveros – 0
50. Edolo Ghirelli – 0
NC. Dan de Zille
NC. Daniel Cammish
NC. Hans Villemi

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox