Accueil / Formule Renault / Eurocup FR2.0 – Matthieu Vaxivière domine le week-end

Eurocup FR2.0 – Matthieu Vaxivière domine le week-end

AUTO - WORLD SERIES BY RENAULT MOTORLAND 2013

L’Eurocup Formula Renault 2.0 débute un peu plus tard que sa grande sœur 3.5, avec son premier meeting organisé à Alcañiz. Il est temps de connaître le successeur du Belge Stoffel Vandoorne en 2013. Le premier meeting nous donnera-t-il d’ores et déjà des éléments de réponse ?

Essais

L’humidité s’est invitée en matinée, laissant la séance de l’après-midi seule à s’être disputée dans des conditions plus agréables. Dans des conditions délicates, c’est le pilote Koiranen GP Nyck de Vries qui s’est montré le plus adroit avec un tour bouclé en 2m13.391, cinq dixièmes devant la Fortec de Jake Dennis. La Manor MP d’Oliver Rowland suivant devant un trio ART Junior Team composé d’Andrea Pizzitola, Esteban Ocon et Alexandre Baron, les trois hommes étant les premiers à être relégués au-delà des 2 minutes 14.

L’après-midi, Fortec et Dennis ont pris leur revanche, reléguant de Vries et sa Koiranen au 3e rang avec la Tech 1 de Pierre Gasly en embuscade. Avec un meilleur tour signé en 1m56.173s, les pilotes ont naturellement été plus rapides. Ocon, William Vermont et Mathieu Vaxivière complétaient le groupe des six premiers, respectivement pour ART, ARTA et Tech 1.

Ces conditions délicates en matinée ont donc forcément impacté la préparation des pilotes, ce qui pourrait réserver des surprises pour la première séance de qualifications du samedi matin.

Qualifications 1

Le premier groupe qui s’est disputé les meilleurs temps sur piste mouillée a vu Stefan Wackerbauer mener la meute en début de séance, mais le pilote Interwetten s’est vite fait rattraper par William Vermont et Luca Ghiotto. Pierre Gasly a accéléré le mouvement en 2m11.574s, avant de se faire décoiffer par Oliver Rowland qui l’a devancé de 45 millièmes. Gasly ne s’en est pas lassé compter et a repris la tête pendant quelques temps.

En fin de séance pour le groupe A, les chronos ont continué de tomber et c’est finalement le coéquipier chez Tech 1 de Pierre Gasly, Matthieu Vaxivière, qui a terminé en tête du groupe en 2m10.400s pour plus d’un millième d’écart, le troisième homme Vermont étant relégué à près de huit dixièmes devant Ghiotto, Rowland et Nick de Vries.

Le groupe B a enchaîné dans la foulée avec le premier temps de référence signé par Esteban Ocon en 2m12.832s. Oscar Tunjo et sa Josef Kaufmann l’ont ensuite devancé de quatre dixièmes, mais la réplique d’Ocon se préparait déjà : en 2m11.249, il repoussait son adversaire à plus d’une seconde. Tunjo s’est rapproché d’Ocon, qui avait pourtant amélioré de près de deux dixièmes, Egor Orudzhev hissant sa Tech 1 à six dixièmes entre les deux hommes.

Ocon devait cependant continuer de hausser son rythme s’il voulait espérer partir en pole : il faut battre le temps du groupe A pour ce faire. Avec une piste humide mais sans averse, les pilotes disposent de tous les ingrédients pour améliorer dans la dernière seconde. Or, le drapeau rouge est de sortie à 16 secondes de la fin du chronomètre, alors que Steijn Schothorst avait pris une sérieuse option dans le premier secteur ! Tentative avortée qui le voit conserver la 4e place du groupe, derrière Ocon, Orudzhev et Dennis et devant son coéquipier chez Josef Kaufmann Tunjo. La pole revient donc à Vaxivière, qui partira aux côtés de l’ART de Tunjo, tandis que Gasly et Orudzhev se partageront la deuxième ligne.

Course 1

Après la pluie, le beau temps s’invite à Alcañiz même s’il y règne encore une certaine fraîcheur avec une température de l’air de 9 petits degrés. Au départ, Matthieu Vaxivière conserve le leadership devant Ocon, Gasly et Vermont. Le Russe Egor Orudzhev chute au deuxième rang. Pire, Gustav Malja chutera au dernier rang et devra rentrer aux stands à la fin du premier tour.

Vaxivière ne parvient pas à s’échapper de ses poursuivants et Ocon et Gasly ne le lâchent pas d’une semelle, les trois hommes se retrouvant régulièrement à moins de cinq dixièmes d’intervalle. On sent venir les dix dernières minutes spectaculaires après un relatif statu quo aux avant-postes. Derrière, Nyck de Vries est à l’attaque depuis le début de la course. Auteur de plusieurs dépassements, il est notamment aux prises avec Ed Jones pour la 10e place au sixième tour.

Pendant qu’Alejandro Abogado se fait une petite frayeur au-delà de la 20e place, Nick Cassidy perd près de 30 secondes dans le premier secteur du huitième tour et tombe 31e. En tête, si Pierre Gasly semble parfois plus rapide, il n’arrive pas à se débarrasser d’Ocon et Vaxivière, restant sur la troisième marche du podium provisoire. Les choses ne vont pas très bien pour De Jones, dont la Fortec est arrêté au virage 4. C’est l’abandon pour le Britannique.

Les pilotes entrent dans le dernier tour, et Vaxivière avait eu le temps auparavant de se construire une avance de trois secondes, Ocon et Gasly ayant lâché le pilote de tête. Du coup, la Tech 1 transforme sa pole en victoire avec en prime le meilleur tour en course, devant Ocon, Gasly, Vermont, Dennis, Schothorst, Orudzhev, Tunjo, de Vries et Rowland.

Qualifications 2

Le poleman du dimanche matin parviendra-t-il à remporter la course de l’après-midi ? Avant de le savoir, découvrons déjà qui s’est distingué dimanche matin dans les deux groupes de qualifications, avec le groupe B qui ouvre le bal !

La pluie aperçue en 3.5 s’estompe mais la piste est toujours humide pour les 2.0. Les premiers temps au tour sont bouclés, avec Egor Orudzhev en vedette devant Esteban Ocon, Victor Franzoni, Aurélien Panis et Ed Jones derrière lui. Le temps signé en 2m14.210s risque de tomber, la piste semblant s’améliorer au fil des boucles.

Peu après la mi-séance, c’est Esteban Ocon qui prend les rênes en 2m13.404s, reléguant Orudzhev à six dixièmes et devant Jake Dennis, Franzoni et Oscar Tunjo. Les temps continueront de tomber et le classement d’évoluer jusqu’à la dernière seconde. Orudzhev, qui semblait avoir perdu pied, a enchaîné les meilleurs tours, assommant ses adversaires pour prendre le meilleur temps du groupe en 2m11.584s. Il devancera Jake Dennis, Oscar Tunjo, Esteban Ocon et Ignazio d’Agosto, avec Melville McKee sixième temps et dernier homme dans la seconde du leader.

Le groupe A a enchaîné dans la foulée, avec le premier temps de référence à créditer à l’ARTA Engineering de William Vermont en 2m14.049s. Il y a encore de la marge pour améliorer, le temps que les pilotes du groupe prennent leurs repères. En conséquence, le classement évolue tout aussi vite que pour le groupe B, Luca Ghiotto prenant le meilleur temps provisoire en 2m12.390s, battu ensuite successivement par de Vries, Vermont et Gasly qui descend la nouvelle référence à 2m12.005s. Ghiotto franchit encore la ligne de départ-arrivée avec le meilleur temps en 2m11.710s, le temps d’Orudzhev n’est plus bien loin pour que le groupe A joue la pole !

Gasly et Vaxivière feront flancher le groupe B, respectivement en 2m11.551s et 2m11.516s, mais les derniers assauts n’étaient pas encore lancés. A l’arrivée, Matthieu Vaxivière prend la pole en 2m11.002s devant Ghiotto, Rowland, Gasly, de Vries et Baron. Vaxivière partagera ainsi la première ligne avec Jake Dennis devant Luca Ghiotto et Oliver Rowland.

Course 2

Comme en Formule Renault 3.5, le départ est donné sous le régime de la voiture de sécurité. Léo Roussel (qui a heurté une monoplace au ralenti lors du tour de mise en grille) et Naomi Schiff ont déjà souffert dans ces conditions de neutralisation et ne prendront pas part à l’action qui débute au 3e tour. Avant ce lancement, quelques pilotes, dont Alexander Albon qui perdra beaucoup de temps aux stands au quatrième tour, étaient partis à la faute. Le départ risque donc d’être électrique dans cette configuration.

Les deux Tech 1 s’élancent sans encombre, Vaxivière se construisant d’emblée un matelas d’avance. Derrière Vaxivière suivent Orudzhev, Ghiotto, Dennis, Rowland et Tunjo. Au tour suivant, Rowland prend la troisième place, Dennis ayant chuté au sixième rang devant Ocon et de Vries. Ghiotto continue de descendre au classement, en se faisant déborder par la Josef Kaufmann de Tunjo qui prend la quatrième place. La course de Ghiotto ira de mal en pis, le pilote Prema Powerteam échouant dans les graviers et abandonnant.

Petit à petit, Rowland revient sur le Russe Orudzhev pour essayer de s’octroyer la deuxième place. Plus loin, Marcos Siebert est coincé dans les graviers et ne peut plus lutter en piste, c’est là un nouvel abandon à déplorer. Yu Kanamaru le rejoindra quelques virages plus loin. A quelques boucles de l’arrivée, la MP de Melville McKee est sortie de piste et la rejoint quelques secondes plus tard, perdant une poignée de positions dans la mésaventure.

Un destin que ne connaîtra pas Matthieu Vaxivière, qui s’impose à nouveau sur les terres espagnoles de Motorland Aragon avec le meilleur tour également en poche ! Il devance Orudzhev, Rowland, Tunjo, Denis, Ocon, de Vries, d’Agosto, Gasly et Vermont, McKee ayant chuté de la dixième à la vingtième place.

Bilan

Pour cette première manche, Vaxivière se place d’entrée de jeu en favori là où certains ne l’attendaient pas forcément, et ce pourtant dans des conditions difficiles où la météo a été sacrément capricieuse. Le prochain rendez-vous pour l’Eurocup FR2.0 se tiendra à Spa-Francorchamps les 1 et 2 juin prochains.

Eurocup FR2.0 2013 – Classement pilotes – Meeting 1/7
Pos Pilote Points
1 Matthieu Vaxivière 50
2 Esteban Ocon 26
3 Egor Orudzhev 24
4 Jake Dennis 20
5 Pierre Gasly 17
6 Oliver Rowland 16
7 Oscar Tunjo 16
8 William Vermont 13
9 Steijn Schothorst 8
10 Nyck de Vries 8
11 Ignazio d'Agosto 4
12 Bruno Bonifacio 0
13 Melville McKee 0
14 Guilherme Silva 0
15 Stefan Wackerbauer 0
16 Victor Franzoni 0
17 Luca Ghiotto 0
18 Ed Jones 0
19 Andrea Pizzitola 0
20 Mikko Pakari 0
21 Kevin Jörg 0
22 Alexandre Baron 0
23 Léo Roussel 0
24 Gustav Malja 0
25 Konstantin Tereschenko 0
26 Alexander Albon 0
27 Aurélien Panis 0
28 Victor Sendin 0
29 Javier Carlos Merlo 0
30 Levin Amweg 0
31 Simon Tirman 0
32 Benjamin Bailly 0
33 Marcos Siebert 0
34 Nick Cassidy 0
35 Alejandro Abogado 0
36 Naomi Schiff 0
37 Yu Kanamaru 0

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox