Accueil / Formule Renault / Eurocup FR2.0 – Matthieu Vaxivière veut prendre sa revanche
AUTO - WORLD SERIES BY RENAULT MOTORLAND 2013
© Renault Sport Media

Eurocup FR2.0 – Matthieu Vaxivière veut prendre sa revanche

Le Français Matthieu Vaxivière a réussi une parfaite entame de saison d’Eurocup Formule Renault 2.0 grâce à deux hat-tricks à Motorland Aragon. Mais un pilote n’endosse pas volontairement le rôle du favori, car une saison est longue. C’est la philosophie du pilote Tech 1, qui s’est confié à ChequeredFlags avant de courir à Spa-Francorchamps.

Lors de la première manche à Alcañiz, l’actuel leader du championnat, avec 24 points d’avance sur Esteban Ocon, a envoyé un message fort à ses adversaires. Un fait sur lequel il ne surfera pas : j’ai simplement fait mon job, on va continuer de travailler de cette façon pour que tout se déroule au mieux pour la suite, tempère-t-il.

Malgré son jeune âge (il a fêté ses 18 ans en décembre dernier), Matthieu Vaxivière dispose d’une certaine expérience. En parallèle de la monoplace, c’est en GT qu’il réalise quelques courses. Si la monoplace reste une priorité, ces expériences annexes lui ont parfois permis d’entretenir sa confiance.

C’était une opportunité pour moi de rouler à côté en GT et courir dans plusieurs catégories. L’année dernière, j’ai eu une saison un peu difficile. Ça m’a permis de ne pas baisser les bras. J’ai fait des bons résultats ailleurs qu’en Formule Renault, mais quand même l’objectif principal, c’est la F1, la monoplace. Une maxime que l’on entend sans cesse chez les jeunes pilotes, prêts à tous les sacrifices pour y parvenir.

Justement, Vaxivière est conscient de ne pas être le seul pilote aux dents longues prêt à en découdre. Lorsqu’on lui demande s’il craint davantage tel ou tel pilote, celui-ci esquive ainsi la question : Il y a une dizaines de pilotes qui sont capables de gagner, je ne pourrai pas en citer un ou un autre en particulier. En même temps, les pilotes ne se préoccupent peu de qui ils battent, du moment qu’ils y parviennent…

Parfois, les pilotes pensent avoir tout mis en œuvre pour remporter une course, mais la machine peut s’enrayer. Pierre Gasly a connu cette mésaventure, après avoir réalisé un beau Grand Prix de Pau entaché par une décision des commissaires. Une déconvenue que n’a pas connu Vaxivière : Si cela m’était arrivé, j’aurais mal réagi – mais je n’étais pas dans cette situation ! Lorsqu’un pilote réalise des résultats tout au long d’un week-end, il peut en effet s’attendre à avoir une chance pour la gagne, analyse-t-il.

Place à la course et à la manche de Spa-Francorchamps. Après un meeting difficile en Eurocup l’an passé où Vaxivière n’a rallié l’arrivée que lors d’une course au vingtième rang, celui-ci ne repense pas à ces résultats passés mais vit le week-end dans l’instant, tout en gardant un œil sur la météo qui l’incitera à bien se qualifier !

J’aborde ce week-end de manière positive, avance-t-il. Bon, malgré les conditions météorologiques difficiles ! On verra comment ça se passe. Avec un temps comme ça, si l’on part premier, ça va. Mais si on part dans le peloton, on ne voit rien.

La pluie est globalement prévue ce week-end sur le tracé Spadois, vous connaissez donc l’objectif du Français ! Avec plus d’application, celui-ci essaiera de prendre sa revanche sur son résultat passé dans les Ardennes belges mais également sur toute la saison. Mais cette fois-ci, ses adversaires l’attendront au tournant !

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox