Accueil / Formule Renault / Eurocup FR2.0 : Nato et Kvyat s’imposent, Vandoorne assure

Eurocup FR2.0 : Nato et Kvyat s’imposent, Vandoorne assure

Daniil Kvyat Eurocup Formula Renault 2.0 Spa Francorchamps 2012
Deuxième meeting de la saison 2012 d’Eurocup Formula Renault 2.0 ce week-end à Spa-Francorchamps. Le championnat est dominé par Daniil Kvyat qui a remporté les deux manches inaugurales à Alcañiz.

Les qualifications 1 du samedi sont marquées dans le groupe A par un drapeau rouge provoqué par Josh Hill en fin de séance. Les pilotes au restart ne disposent que de temps pour une ultime tentative. Nato mène alors devant Hansen, Silva, Jones et Kvyat. Mais c’est Andréa Pizzitola qui se hisse en haut de la feuille des temps. Le groupe B sera témoin d’une bataille entre Pierre Gasly et Stoffel Vandoorne. Le Français en sortira vainqueur et décroche sa première pole position dans la catégorie.

Au départ de la course 1, le poleman Pierre Gasly s’élance difficilement, cédant sa place à Norman Nato. Au virage des combes, un pilote part en tête à queue.Les voitures sont jusqu’à trois de front dans Kemmel mais Nato reste devant Vandoorne, Gasly, Hansen, Kvyat et Riberas. Dans le peloton, pas moins de cinq voitures se battent pour une position, d’un peu trop près semble-t-il puisque Josh Hill se retrouve dans le sens inverse à l’épingle de la Source, suite à un contact dans une lutte où aucune faute n’était permise. La voiture de sécurité est alors déployée. Quatre tours ont alors été couverts et le classement se tient de cette manière et Nato est toujours en tête devant Vandoorne, Gasly, Hansen et Kvyat. Au restart, Chatin gagne une position, tout comme Tarancon, Jokinen, Silva, Kujala et P. Schothorst. Au tour 7, Tarancon prend le meilleur sur Vermont pour le gain de la 10e place. En tête, les trois premiers se tiennent entre cinq et sept dixièmes et Nato résiste à un Vandoorne qui semble plus rapide. Néanmoins, l’ordre des six premiers reste inchangé au début du huitième tour, à moins de cinq minutes de la fin du chronomètre déclenchant le dernier tour. Le Belge en deuxième place se voit alors menacé par un autre Français, Pierre Gasly, qui semble tout proche de pouvoir tenter une manoeuvre, à l’image de Kvyat qui a pris le meilleur sur Hansen. Les positions ne bougent plus d’ici à l’arrivée et Norman Nato s’impose devant Stoffel Vandoorne, Pierre Gasly, Daniil Kvyat -auteur du meilleur tour en course-, Timmy Hansen et Alex Riberas. Il s’agit de la première victoire du Français dans la discipline, qui s’était déjà imposé en FR2.0 Alps cependant.

La deuxième qualification se déroule sur piste mouillée, avec une pluie qui s’intensifie progressivement. Au début de la séance, les pilotes ont chaussé des gommes pour piste sèche, comme la pluie venait de commencer à tomber. Malheureusement, rapidement la pluie est devenue trop intense et ils ont dû rentrer pour chausser des pneus pluie. Edolo Ghirelli sort de la piste dans le secteur 2 à mi-séance, provoquant un drapeau rouge. Stoffel Vandoorne réalise le meilleur temps avant qu’Oliver Rowland ne fasse mieux. L’autre groupe bénéficie de conditions aussi difficiles. A mi-séance, Daniil Kvyat et Norman Nato se hissent en tête du groupe, avant que Pizzitola, Tunjo puis Dennis ne s’intercalent. Les améliorations pleuvent en fin de séance, mais Andrea Pizzitola conserve la pole position qu’il occupera.

Il se fera d’ailleurs une frayeur lors du départ du tour de formation, étant proche de caler. Il parvient néanmoins à se reprendre sa position sur la grille détrempée par une averse soudaine un peu plus puissante que les précédentes. Ce ne sera pas le cas pour Matthieu Vaxivière, stoppé au milieu de la piste. Au départ effectif, Daniil Kvyat passe Pizzitola à l’extérieur du Raidillon. Derrière, les trombes d’eau soulevées par les hommes de tête font des dégâts : Pizzitola part à la faute en haut du Raidillon, Dan de Zille part en tête-à-queue dans la ligne droite des Combes et Norman Nato le heurte pratiquement de face, emportant Victor Franzoni dans sa suite. Le Brésilien ne parvient pas à s’extraire de sa voiture, le drapeau rouge est sorti pour extraire celui qui remplace Hans Villemi, lui-même victime d’un crash spectaculaire à Alcañiz. Le drapeau rouge est sorti pour faire intervenir l’ambulance et la course reprend plus de vingt minutes après sous safety-car. Daniil Kvyat est alors leader devant Stoffel Vandoorne, Jake Dennis, Oliver Rowland et Miki Weckstrom. Après deux tours, la voiture de sécurité s’efface et il ne reste plus que 16 minutes. Jake Dennis passe Stoffel Vandoorne à la Source. Chatin prend également la cinquième place à Weckstrom tout comme McKee passe de Vries pour la quinzième place et Mavlanov passe Schothorst pour la dix-septième. Josh Hill prend la septième position à d’Agosto lors de la boucle suivante tandis que Johan Jokinen est forcé à l’abandon.

En tête, Kvyat ne semble pas inquiété et se montre plus rapide que ses poursuivants. Malgré les drapeaux jaunes fréquents, rien ne perturbe la marche en avant du Russe. Sauf le drapeau rouge brandi à 2 minutes 43 de la fin, en raison de la monoplace d’Alex Ribeiras stoppée sur le bord de la piste. La course ne repartira pas et Daniil Kvyat s’impose donc devant Jake Dennis et Stoffel Vandoorne tandis que Rowland et Chatin finissent au pied du podium.

Avec cette victoire, Daniil Kvyat accentue son avance au championnat et devance désormains Stoofel Vandoorne et Norman Nato. Le prochain meeting de la saison 2012 d’Eurocup Formula Renault 2.0 aura lieu au Nürburgring à la fin du mois de juin.

Eurocup Formula Renault 2.0 2012 – Classement général – Meeting 2/7
1. Daniil Kvyat – 87
2. Stoffel Vandoorne – 60
3. Norman Nato – 52
4. Paul-Loup Chatin – 29
5. Oliver Rowland – 24
6. Pierre Gasly – 21
7. Jake Dennis – 19
8. Oscar Tunjo – 18
9. Nyck de Vries – 18
10. Miki Weckström – 12
11. Alex Riberas – 11
12. Esteban Ocon – 10
13. Javier Tarancón – 10
14. Nick Cassidy – 8
15. Jordan King – 6
16. Josh Hill – 6
17. Guilherme Silva – 6
18. Ignazio D’Agosto – 4
19. Stefan Wackerbauer – 2
20. Christof von Grünigen – 1
Les autres pilotes à 0.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox