Accueil / Formule Renault / Eurocup FR2.0 – Olsen et Bonifacio tiennent de Vries en échec
Dennis Olsen 2014 Eurocup Formula Renault 2.0 Spa-Francorchamps
© Renault Sport Media

Eurocup FR2.0 – Olsen et Bonifacio tiennent de Vries en échec

Après Motorland Aragon, l’Eurocup Formula Renault 2.0 disputait sa deuxième manche à Spa-Francorchamps. Nyck de Vries arrivait en qualité de leader du championnat devant Bruno Bonifacio et Andrea Pizzitola. Allaient-ils voir cette hiérarchie évoluer dans les Ardennes belges ?

Essais

Alexander Albon se hissait en tête de la première séance en 2m18.735s devant Nyck de Vries, qui terminait à un petit centième du pilote KTR. Louis Delétraz et AVF se classaient troisièmes devant Matevos Isaakyan, Raoul Owens et Dario Capitanio.

La séance avait été notamment marquée par l’arrêt de Matt Parry, qui provoquait une brève interruption de l’activité en piste.

Dans la deuxième séance, en début d’après-midi, Levin Amweg baissait le temps de référence à 2m17.996s, neuf millièmes devant Alexander Albon et trente-huit millièmes devant Nyck de Vries. Dennis Olsen et Bruno Bonifacio se classaient dans le top cinq à un dixième.

Il laissait Louis Delétraz prendre le sixième temps non loin de Kevin Jörg, Matt Parry, Steijn Schothorst.

Qualifications 1

Le groupe A ouvrait le bal dans des conditions idéales le samedi matin. A l’issue de leurs 15 minutes de qualifications, Nyck de Vries prenait la pole provisoire en 2m17.058s devant Dennis Olsen, Levin Amweg et Egor Orudzhev. Andrea Pizzitola avait signé le cinquième temps, synonyme de cinquième ligne.

Kevin Jörg, auteur d’un tour en 2m17.222s, ne parvenait pas à détrôner le Néerlandais lors du passage du groupe B en piste. Callan O’Keeffe prenait le deuxième chrono  à un dixième, un souffle devant Alexander Albon. Bruno Bonifacio et Aurélien Panis bouclaient le top cinq et prenaient les huitième et dixième rangs sur la grille.

Course 1

A l’extinction des feux, Nyck de Vries s’élançait sans encombre mais Dennis Olsen prenait la tête aux Combes, au prix d’un phénomène d’aspiration utilisé par tous les pilotes en piste, tous de front sur cette section. La monoplace de Steijn Schothorst partait en tête-à-queue sans dommage, les graviers jouant pleinement leur rôle.

A l’issue du premier tour, Dennis Olsen menait la course devant Levin Amweg, Nyck de Vries, Kevin Jörg et Alexander Albon. Le Thaïlandais parvenait ensuite à effacer le pilote Josef Kaufmann Racing, relégué au cinquième rang. De nouveaux incidents étaient déplorés au virage 19, qui, comme pour le septième, nécessitait l’agitation d’un drapeau jaune. Plus haut, Nyck de Vries était à l’attaque et dépassait Levin Amweg à la dernière chicane. Le pilote ART Junior Team essayait de lui rendre la monnaie de sa pièce au début du tour suivant, qui jouait le rôle de couperet pour Denis Korneev, poussé par un concurrent.

La voiture de sécurité entrait en piste après cette manœuvre. Lors de l’interruption, Dennis Olsen était toujours en tête devant Nyck de Vries, Levin Amweg, Alexander Albon évoluait au quatrième rang devant Bruno Bonifacio, Kevin Jörg et Egor Orudzhev.

La voiture de sécurité s’éclipsait au cinquième tour mais Dennis Olsen conservait l’avantage devant Nyck de Vries et Levin Amweg. Alexander Albon dépassait le pilote ART Junior Team au tour suivant, mais c’était finalement Bruno Bonifacio qui prenait la troisième place. Les positions dans le peloton étaient loin d’être figées jusqu’à l’arrivée. Dans le dernier tour, Andrea Pizzitola se faisait accrocher et partait en l’air. Il retombait lourdement sur ses quatre roues et pouvait continuer.

Au drapeau à damier, Dennis Olsen reportait la course après 12 tours couverts. Il devançait Nyck de Vries, Bruno Bonifacio, Alexander Albon et Levin Amweg. Egor Orudzhev ralliait l’arrivée au sixième rang devant Kevin Jörg, Aurélien Panis, Anthoine Hubert et Ignazio D’Agosto.

Les pénalités d’après-course concernaient Charles Leclerc et Gustav Malja. Chacun recevait deux places de pénalité sur la grille de la deuxième course, respectivement pour avoir causé une collision et pour avoir rejoint la piste de manière dangereuse.

Qualifications 2

A l’inverse du samedi, le groupe B était le premier à prendre la piste, dimanche matin dès neuf heures. Aurélien Panis prenait le meilleur de ces quinze minutes avec un tour bouclé en 2m17.537s, un dixième devant Bruno Bonifacio, toujours troisième de toutes les courses auxquelles il a pris part en Eurocup cette saison.

Callan O’Keeffe prenait le troisième temps, synonyme de troisième ligne, devant Kevin Jörg, Alexander Albon et Matevos Isaakyan. Le groupe A prenait le relais pour tenter de battre le temps de référence du pilote ART Junior Team. Il devenait rapidement clair que la pole allait se jouer dans le groupe A, Levin Amweg baissant rapidement le temps de référence juste après les dix premières minutes.

Le Suisse ne tardait pas à être détrôné. Nyck de Vries bénéficiait du meilleur temps en 2m16.875s devant Dennis Olsen, qui semblait plus rapide mais qui craquait dans sa dernière tentative. Egor Oruzdhev prenait le troisième temps à quelques millièmes du pilote Prema Powerteam et devant Levin Amweg, tandis qu’Andrea Pizzitola se classait cinquième devant son compatriote Anthoine Hubert.

Course 2

Nyck de Vries s’élançait à nouveau de la pole position et désirait éviter le même sort qu’à la première course. Auteur d’un bon départ, il s’était retrouvé piégé par le phénomène d’aspiration. Allait-il défier les lois de la physique face à Aurélien Panis, Dennis Olsen et Bruno Bonifacio, qui le suivaient non loin derrière ?

Au départ, Nyck de Vries conservait la tête de course et la ligne droite de Kemmel était toujours aussi propice au phénomène d’aspiration. Aurélien Panis se retrouvait poussé au virage des Combes. Egor Orudzhev était impliqué dans l’incident puisqu’une enquête mêlant les deux pilotes était ouverte. Nyck de Vries conservait la tête de course devant Bruno Bonifacio, Dennis Olsen et Callan O’Keeffe. Levin Amweg évoluait auc inquième rang après le premier tour devant Egor Orudzhev, Anthoine Hubert et Andrea Pizzitola.

Des drapeaux jaunes étaient agités aux virages 6 et 7 pendant un court instant, les pilotes se touchant ici et là dans le peloton. En tête, l’ordre des pilotes changeait puisque Bruno Bonifacio prenait la tête. Dennis Olsen en profitait pour dépasser Nyck de Vries à son tour. Callan O’Keeffe restait quatrième derrière le poleman, même s’il se faisait attaquer par Levin Amweg. Le Sud-Africain conservait sa position et le Suisse finissait par se tenir légèrement à l’écart.

Avant d’entrer dans le dernier tour, Dennis Olsen réalisait le meilleur tour en course pour tenter de prendre la tête dans les derniers instants. Bruno Bonifacio cédait du terrain mais restait aux avant-postes après le premier secteur, le plus difficile à gérer au niveau de l’aspiration. A l’arrivée, Bruno Bonifacio s’imposait devant Dennis Olsen, Nyck de Vries, Callan O’Keeffe et Levin Amweg. Derrière, Anthoine Hubert ralliait l’arrivée au sixième rang devant Matevos Isaakyan, Hans Villemi, Egor Orudzhev et Andrea Pizzitola. Egor Orudzhev était par ailleurs pénalisé de deux places sur la grille de la prochaine course, prévue au Moscow Raceway le week-end du 29 juin 2014. Nyck de Vries recevait pour sa part une pénalité de quatre places sur la grille à Moscou.

Au championnat, Nyck de Vries et Bruno Bonifacio partagent la tête devant Dennis Olsen, qui se détache d’Egor Orudzhev et Levin Amweg. Au Moscow Raceway, ce championnat pourrait encore se resserrer tant le niveau de compétitivité des hommes de tête est important.

Eurocup Formula Renault 2.0 2014 – Classement général – Meeting 2/7
Pos Pilote Points
1 Nyck de Vries 70
2 Bruno Bonifacio 70
3 Dennis Olsen 47
4 Egor Orudzhev 30
5 Levin Amweg 30
6 Andrea Pizzitola 27
7 Alexander Albon 26
8 Kevin Jörg 24
9 Anthoine Hubert 16
10 Aurélien Panis 14
11 Africa Callan O’Keeffe 12
12 Simon Gachet 10
13 Gustav Malja 9
14 Kingdom Matt Parry 7
15 Hans Villemi 6
16 Ignazio D’Agosto 5
17 Matthew Graham 1
18 Nick Cassidy 0
19 Steijn Schothorst 0
20 Ryan Tveter 0
21 Martin Rump 0
22 Roy Geerts 0
23 Jack Aitken 0
24 Gregor Ramsay 0
25 Vasily Romanov 0
26 James Allen 0
27 Iñigo Bikuña 0
28 Jules Gounon 0
29 Josef Záruba 0
NC Darius Oskoui 0

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox