Accueil / Formule Renault / FR3.5 – Marlon Stockinger : « Toutes les saisons comptent ! »
Sainz Stockinger Sirotkin podium 2014 Formula Renault 3.5 Series Monza
© Renault Sport Media

FR3.5 – Marlon Stockinger : « Toutes les saisons comptent ! »

Actuellement neuvième du championnat de Formula Renault 3.5 Series, Marlon Stockinger a surpris en début de saison avec un podium à Monza et une quatrième place à Alcañiz.

S’il n’a pas réitéré ces performances, le Philippin a le sentiment d’avoir progressé. A Spa-Francorchamps, où nous l’avons rencontré, il était malade mais a pu décrocher un top dix. Comment juge-t-il son début de saison ?

Cette année a bien commencé : j’ai fait deux top 5 lors des premières courses, j’ai signé un podium à Monza… Mon week-end à Monaco n’a pas été idéal. J’ai touché le rail à plusieurs reprises en qualifications tant j’attaquais. Au final, j’ai terminé la course à l’inverse de l’année dernière.

Le pilote de 23 ans a déjà réalisé plusieurs saisons en monoplace. Après deux ans de GP3 Series, il enchaîne sur deux ans de Formula Renault 3.5 Series. Ces formules de promotion exposées masquent finalement une carrière en monoplace débutée en 2008. Dans ce parcours, une saison a-t-elle permis à Marlon Stockinger de se développer plus qu’une autre ?

Toutes les saisons comptent et font la différence dans le développement d’un pilote. Sans ce parcours, je n’aurais pas pu courir là où j’évolue aujourd’hui. L’ensemble a importé, plutôt qu’une saison au détriment d’une autre.

Marlon Stockinger a l’avantage d’évoluer dans la même structure que l’an passé. Cerise sur le gâteau, cela se passe plutôt bien entre les deux parties.

Mon relationnel avec l’équipe est excellent. Nous travaillons bien ensemble. Cette année, il faudra assembler tous les éléments du puzzle pour aboutir aux résultats souhaités. Le but est de marquer des points à chaque course.

Le Philippin a profité du système de grille inversée, en GP3 Series, pour s’imposer à Monaco il y a déjà deux ans. Après avoir coup sur coup disputé la manche de Monaco et celle de Spa-Francorchamps, que préfère-t-il entre ces deux types de circuit ? On lui a demandé de trancher, un exercice semble-t-il assez délicat :

Entre Monaco, authentique circuit urbain, et Spa-Francorchamps, l’un des plus beaux circuits du monde… De mon point de vue, j’aime Monaco. J’ai gagné là-bas, l’ambiance est géniale. Au final, cela n’a rien à voir avec Spa-Francorchamps, théâtre de courses fantastiques.

Intégré au Lotus F1 Junior Team, Marlon Stockinger a bien l’intention de prouver sa valeur dès la prochaine course, au Moscow Raceway, et de faire oublier ses dernières prestations en demi-teinte. Face à un peloton aussi compétitif, il aura cependant fort à faire. Affaire à suivre, donc, dès le week-end du 29 juin en Russie !

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox