Accueil / Formule Renault / FR3.5 – Oliver Rowland titré au Mans
Oliver Rowland Matthieu Vaxiviere 2015 Formula Renault 3.5 Series Le Mans
© Renault Sport

FR3.5 – Oliver Rowland titré au Mans

L’atmosphère des fins de saison est différente. Les tensions grimpent à leur paroxysme, les meilleurs pilotes livrent des batailles à couteaux tirés. Il s’agit du moment parfait pour constater les forces et les fébrilités de chacun : le leader, en position dominante, assoit sa supériorité tandis que l’outsider, l’air enragé, donne tout et se brûle les ailes dans l’intervalle.

C’est typiquement cette situation qu’ont vécu Oliver Rowland et Matthieu Vaxiviere lors de la première journée de compétition des World Series by Renault au Mans, ce samedi. Le pilote Lotus, qui évolue à domicile, a été sollicité de toutes parts. Facilement trouvable, facilement distrait par des demandes d’autographes, il n’a peut-être pas abordé cette échéance avec la même tranquillité que son adversaire. Vendredi, on apprenait que le Britannique allait être rapidement fixé sur son avenir, et que quelle que soit la décision, la nouvelle serait bonne. On ne le voyait pas vraiment se balader dans le paddock, il était dans sa bulle et s’offrait ainsi une concentration maximale digne des grands soirs.

Fait intéressant, le commentaire de cette journée du samedi aurait pu être tout autre : Matthieu Vaxiviere, s’il avait mieux géré son attaque face au pilote Fortec, aurait pu passer de la prestation moyenne à celle du héros. Son panache lui a tout de même permis de retarder le sacre au dimanche pour un petit point. Ce qui est à la fois décevant pour lui, mais très positif quand on se rappelle les pronostics initiaux d’une domination d’Oliver Rowland cette année. Matthieu Vaxiviere a apporté une réelle opposition au protégé de la Racing Steps Foundation, dont la prestation du samedi a été parfaite : pole position, puis victoire. En se fiant à son comportement en conférence de presse, on le sentait libéré d’un poids. Il venait probablement de réaliser qu’il allait l’avoir, ce titre.

Feu vert pour du grand spectacle

Le dimanche, tout est à refaire. L’avantage concurrentiel de la Formula Renault 3.5 Series, qui préfère organiser une seconde séance de qualifications plutôt que d’opter pour une grille inversée, est logiquement apprécié des puristes. Ce week-end, de nombreuses personnes profitaient pleinement du village où une exposition d’Alpine et de Renault leur a notamment été offerte. Les organisateurs ont d’ailleurs pu apprécier l’affluence de spectateurs qui ont pris le temps de savourer les activités en piste comme les animations, du début à la fin. On est bien loin des observateurs de passage qui ne viennent que pour la Formule 1, ou pour le point d’orgue du week-end. Même la Formule 1 n’arrive pas à atteindre cet objectif sur certains circuits – on ressent bien la présence du public connaisseur du Mans, et on remercie également la météo très clémente tout au long du week-end !

Lors des qualifications, le franchissement des limites de la piste demeure un sujet tabou. De multiples tentatives ne sont pas prises en compte par les autorités compétentes. Au terme de cette valse de sentences et de chronos légitimes (car il y en a !), le deuxième poleman de la manche mancelle n’est autre que Tio Ellinas. L’écart infligé par le Chypriote à ses adversaires est conséquent, et l’on entend dans les couloirs un diagnostic limpide : son pilotage a fait la différence. N’en déplaise à Tom Dillmann, qui visait la pole position pour espérer briguer un succès à domicile. Oliver Rowland, quant à lui, n’a pas su se défaire des filets des track limits… et s’est donc retrouvé au-delà du top dix. Les jours se suivent sans se ressembler pour autant…

Rien n’est jamais terminé ?

La deuxième course s’annonçait explosive. Pour le plus grand bonheur des supporters, elle a tenu ses promesses. Matthieu Vaxiviere a tout tenté pour décrocher ce succès, malgré un départ manqué. Le Français ne s’est pas démonté et a fait parler sa fougue. Devant son public, il a entretenu l’espoir d’un succès tricolore en terre mancelle mais l’intelligence de course d’Egor Orudzhev en a décidé autrement.

Oliver Rowland 2015 Formula Renault 3.5 Series Le Mans

© Renault Sport

Le poleman Tio Ellinas s’est contenté de la troisième marche du podium derrière le duo de tête. Si Oliver Rowland n’avait pas besoin de marquer des points, le pilote Fortec est remonté au huitième rang. Cela suffisait amplement pour décrocher le titre 2015 de Formula Renault 3.5 Series. C’est une première pour un Britannique, en dépit de l’héritage et du poids de cette nation en sports mécaniques !

La Formula Renault 3.5 Series reviendra en piste sur le circuit de Jerez au mois d’octobre, histoire de déterminer les places d’honneur du championnat. Pour Oliver Rowland, désormais, il faudra décanter les opportunités, qu’il a localisées du côté de la Formule 1 et du GP2. Affaire à suivre.

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox