Accueil / Formule Renault / FR3.5 – Will Stevens remporte une course spectaculaire à Monza
Will Stevens 2014 Formula Renault 3.5 Jerez
© Renault Sport

FR3.5 – Will Stevens remporte une course spectaculaire à Monza

Carlos Sainz ne cachait plus son statut de favori à l’aube de la première course de Formula Renault 3.5 Series à Monza. La DAMS s’élançait avec à ses côtés le Britannique Will Buller et son Arden Motorsport. Luca Ghiotto et Will Stevens partaient de la deuxième ligne devant Roberto Merhi, Nikolay Martsenko et Pierre Gasly.

Pourtant, le tour de mise en grille était fatal au pilote DAMS qui ne parvenait pas à s’élancer sur un problème électrique. Matthieu Vaxivière était dans le même bateau. Le Français pouvait repartir, à l’inverse de Carlos Sainz. Le départ était très animé, ce qui permettait à Will Stevens de prendre la tête devant Roberto Merhi, Pierre Gasly et Luca Ghiotto. Nikolay Martsenko se retrouvait cinquième alors qu’une voiture partait en tonneau sur la ligne de dépet provoquait la sortie de la voiture de sécurité.

Jazeman Jaafar était impliqué dans l’incident qui avait envoyé Marco Sorensen en tonneau et revenait à pied aux stands. Le pilote danois sortait aussi de sa monoplace et allait devoir passer un check-up de santé de routine tout comme le Malaisien. Des pilotes avaient roulé dans les débris engendrés par le contact entre les deux pilotes. Carlos Sainz regagnait la piste lors de cette neutralisation.

Au classement, Nikolay Martsenko était monté au quatrième rang avant la reprise devant Luca Ghiotto, Roman Mavlanov et William Buller. Avec 30 minutes à parcourir, les pilotes évoluaient à nouveau sous drapeau vert. Carlos Sainz était revenu aux stands pour repartir. La course de l’Espagnol se transformait en essais grandeur nature.

DAMS n’était pas au bout de ses peines puisque Norman Nato tombait en fond de classement pour regagner les stands sur un rythme modeste. Il allait repartir en fond de classement. Matthieu Vaxivière tirait meilleur parti de son calage en début de course puisqu’il était remonté quatorzième. Plus généralement, l’aspiration offrait aux pilotes de nombreuses possibilités de dépassement.

Après six tours de course, le top six restait inchangé devant William Buller, Oliver Rowland, Marlon Stockinger et Matias Laine. Cela allait évoluer après la perte de temps conséquente de Luca Ghiotto, qui se retrouvait dix-septième et qui allait passer par les stands longuement dans le dernier quart d’heure. Il rencontrait ensuite de nouveaux problèmes. Matias Laine se préparait lui aussi à chuter au classement en se faisant déborder par Sergey Sirotkin et Zoel Amberg. William Buller prenait la cinquième place au détriment de Roman Mavlanov.

Par la suite, Oliver Rowland résistait héroïquement à Marlon Stockinger, ce qui profitait au neuvième homme Sergey Sirotkin. Les Fortec se retrouvaient à devoir gérer des blocages de roues soit pour défendre, soit pour attaquer.

Nikolay Martsenko chipait la troisième marche du podium provisoire à Pierre Gasly avant les dix dernières minutes de course. Roman Mavlanov tombait au neuvième rang, continuant sa bataille avec Zoel Amberg. Sergey Sirotkin prenait pendant ce temps l’ascendant sur Marlon Stockinger avec en ligne de mire son débutant de coéquipier, qui s’était toutefois échappé de cette bataille.

Pierre Gasly reprenait sa troisième place au détriment de Nikolay Martsenko, désormais sous pression de William Buller. Sergey Sirotkin sortait de la piste après un blocage de roues et rendait la position qu’il venait de prendre à Marlon Stockinger.

Il restait un peu plus de cinq minutes de course et les luttes continuaient. Matthieu Vaxivière, visiblement inspiré, grimpait de deux rangs dans une même manœuvre pour revenir aux portes du top dix. Beitske Visser abandonnait dans le même temps suite à une sortie de piste. Matias Laine reprenait la onzième place au détriment de Matthieu Vaxivière, qui l’avait dépassé un tour plus tôt. Le pire était à venir pour le Français, qui perdait le contrôle à haute de vitesse dans la Parabolique. Piégé, il échouait dans le bac à graviers et sortait de sa monoplace sans difficulté.

Le leader entrait dans le dernier tour et s’en allait vers la première victoire de la saison. Roberto Merhi ne regrettait pas d’être venu puisqu’il se classait deuxième devant Pierre Gasly. Le Français, champion d’Eurocup Formula Renault 2.0, décrochait le podium devant William Buller, Nikolay Martsenko et Oliver Rowland. Le classement était cependant loin d’être figé puisque de nombreux pilotes étaient sous le coup d’une enquête et pouvaient perdre des positions, voire être déclassés.

Dimanche, une deuxième séance de qualifications sera organisée et débutera à 9 heures.

Suite à l’incident entre Jazeman Jaafar et Marco Sorensen, ce dernier écope de 5 places de pénalité sur la grille de la deuxième course du week-end. Marlon Stockinger a reçu 25 secondes de pénalité sur son temps de course pour avoir effectué un dépassement alors que la voiture de sécurité était en piste.
Formula Renault 3.5 Series 2014 – Monza – Classement course 1
Pos Pilote Equipe Tours/Ecart
1 Will Stevens Strakka Racing 20
2 Roberto Merhi Zeta Corse +6.870s
3 Pierre Gasly Arden Motorsport +11.760s
4 William Buller Arden Motorsport +17.994s
5 Nikolay Martsenko Comtec +18.423s
6 Oliver Rowland Fortec +25.440s
7 Sergey Sirotkin Fortec +26.398s
8 Zoel Amberg AVF +31.784s
9 Meindert van Buuren Pons +32.391s
10 Matias Laine Strakka Racing +32.599s
11 Pietro Fantin Draco Racing +35.580s
12 Oliver Webb Pons +37.675s
13 Roman Mavlanov Zeta Corse +47.549s
14 Marlon Stockinger (pénalité) Lotus +50.943s
15 Norman Nato DAMS +66.012s
16 Luca Ghiotto Draco Racing + 1 tour
17 Matthieu Vaxiviere Lotus + 3 tours
18 Carlos Sainz DAMS + 3 tours
NC Beitske Visser AVF + 5 tours
NC Marco Sorensen Tech 1 Racing + 19 tours
NC Jazeman Jaafar ISR + 19 tours
Carlos Sainz ne cachait plus son statut de favori à l'aube de la première course de Formula Renault 3.5 Series à Monza. La DAMS s'élançait avec à ses côtés le Britannique Will Buller et son Arden Motorsport. Luca Ghiotto et Will Stevens partaient de la deuxième ligne devant Roberto Merhi, Nikolay Martsenko et Pierre Gasly. Pourtant, le tour de mise en grille était fatal au pilote DAMS qui ne parvenait pas à s'élancer sur un problème électrique. Matthieu Vaxivière était dans le même bateau. Le Français pouvait repartir, à l'inverse de Carlos Sainz. Le départ était très animé, ce qui…

Passage en revue

Spectacle - 9.1
Dose d'imprévus - 10
Exploit du vainqueur - 7.7

8.9

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox