Accueil / Formule Renault / Lancement des Formule Renault 2.0 Eurocup et 3.5

Lancement des Formule Renault 2.0 Eurocup et 3.5

Formule Renault 3.5 2012 Alcañiz

Les championnats de Formule Renault 2.0 Eurocup et 3.5 démarrent ce week-end en Espagne, à Alcañiz, pour respectivement 7 et 9 meetings. Pour cette saison 2012, des changements entrent en ligne de compte. Faisons le point.

Eurocup Formula Renault 2.0 : saison serrée en perspective

La discipline a accueilli par le passé de nombreux pilotes talentueux et quelques champions du monde, avec entre autres Lewis Hamilton, Kimi Räikkönen mais aussi Romain Grosjean ou encore Daniel Ricciardo pour ne citer qu’eux. L’objectif des pilotes présents sur les grilles de départ sera bien entendu de décrocher la prime de 500.000 euros, une somme qui leur permettra de continuer en Formule Renault 3.5 et de s’ouvrir un boulevard, s’ils ont le talent nécessaire et la pointe de chance qu’il faut toujours, vers les disciplines reines du sport automobile.

Parmi les redoublants, on retrouve Daniil Kyvat, classé troisième l’an passé et annoncé grand favori cette saison, mais aussi Stoffel Vandoorne, Paul-Loup Chatin, Alex Ribeiras ou encore Norman Nato dont les noms continuent de gagner en notoriété. Ils seront côtoyés par des débutants issus de diverses disciplines : Oliver Rowland (2e en Formule Renault UK en 2011), Matthieu Vaxivière (1er en Championnat de France F4), Nick Cassidy (1er en Toyota Racing Series) et d’autres débutants remarqués lors des essais collectifs : Pierre Gasly et Jordan King. D’autres débutants encore franchissent le pas, passant du karting à la Formule Renault 2.0 : Nick de Vries, Alex Albon, Stefan Wackerbauer et également Esteban Ocon, qui avait participé aux Masters Kart de Bercy 2011 dont nous vous avions parlé à l’époque et qui fait partie du programme Gravity, maintenant renommé en iRace Professional.

Le plateau de la Formule Renault Eurocup 2.0 2012
Koiranen Motorsport
Patrick Kujala / Esteban Ocon / Daniil Kyvat / Stefan Wackerbauer
Josef Kaufmann Racing
Pieter Schothorst / Alex Riberas / Stoffel Vandoorne
Fortec Motorsports
Mikko Pakari / Nick Cassidy / Ed Jones / Oliver Rowland
Tech 1 Racing
Paul-Loup Chatin / Matthieu Vaxivière / Oscar Andrés Tunjo / Roman Mavlanov
KTR
TBA / Yu Kanamaru / Ignazio D’Agosto
EPIC Racing
Alex Albon / TBA / TBA
Interwetten.com Racing Junior Team
Timmy Hansen / Melville McKee / TBA
R-Ace Grand Prix
Nyck de Vries / TBA / TBA
ARTA Engineering
William Vermont / Léo Roussel
Manor MP Motorsport
Karl-Oscar Liiv / Jordan King / Meindert van Buuren

Formule Renault 3.5 : la nouvelle antichambre de la Formule 1 ?

La Formule Renault 3.5 entame une mutation forte avec la nouvelle monoplace introduite cette année. Les cartes vont être redistribuées et l’écart entre le GP2 et la série se resserre de plus en plus – à tel point qu’aujourd’hui, certains donnent plus de crédit à la seconde, la considérant comme nouvelle antichambre de la Formule 1, notamment grâce à des évolutions technologiques et un plateau plus riche.

Côté technique, les évolutions permettent à la monoplace actuelle de tourner trois secondes au tour plus vite que celle de l’an passé. Dans les grandes lignes, les changements affectent le moteur (V8 530 ch) et d’autres éléments comme l’introduction du DRS, l’aileron arrière mobile qui n’est pas une technologie présente sur les GP2, alors que la Formule 1 l’a adopté et parie sur elle pour longtemps, semble-t-il.

En ce qui concerne le plateau, les écarts sont serrés vis-à-vis des essais collectifs. Nous avons analysé les résultats de ces essais et tenté d’esquisser une hiérarchie. Celle-ci sera certainement contestée durant la saison – si le sport était une science exacte, il n’aurait plus grand intérêt ! – mais le point de départ qu’elle offre permet de se faire une idée.

La lutte entre débutants et pilotes confirmés promet donc d’être conséquente, entre les débutants Robin Frijns (champion de Eurocup Formula Renault 2.0 en 2011), Kevin Magnussen (2e en British F3 International), Nico Müller (4e en GP3) et les pilotes plus confirmés : Alexander Rossi (3e l’an passé, meilleur débutant), Kevin Korjus et aussi Mikhail Aleshin, champion de Formule Renault 3.5 en 2010 face à Daniel Ricciardo. D’autres pilotes à la carrière fructueuse atterrissent dans la série : les anciens pilotes GP2 en 2011 Sam Bird et Jules Bianchi – ayant par ailleurs tous deux un pied dans le monde de la F1 chez Mercedes et Force India, respectivement. D’autres, tels qu’Arthur Pic, Richie Stanaway, Lewis Williamson, Walter Grubmuller ou encore Daniil Move ne sont pas là pour faire de la figuration et animeront très certainement le championnat. Affaire à suivre.

Le plateau de la Formule Renault 3.5 2012
Arden Caterham Motorsport
Alexander Rossi / Lewis Williamson
BVM Target
Daniel Zampieri / Nikolay Martsenko
Carlin
Kevin Magnussen / Will Stevens
Comtec Racing
Nick Yelloly / Vittorio Ghirelli
DAMS
Lucas Foresti / Arthur Pic
Fortec Motorsports
Robin Frijns / Carlos Huertas
Gravity–Charouz
TBA / TBA
International Draco Racing
André Negrão / Nico Müller
ISR
Sam Bird / Jake Rosenzweig
Team RFR
Anton Nebylitskiy / Mikhail Aleshin
P1 Motorsport
Walter Grubmüller / Daniil Move
Pons Racing
Zoël Amberg / Yann Cunha
Tech 1 Racing
Jules Bianchi / Kevin Korjus

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox