Accueil / F4 / Parlons promotions
Le meeting de Spa des WSR

Parlons promotions

Non… Point de promotion canapé ici. Seulement des formules. Après ce week-end à Spa-Francorchamps pour les World Series by Renault, faisons rapidement un tour des pilotes qui ont su se faire remarquer… En fait, ce sera un post assez partisan pour une fois je crois, envers quelques pilotes que je suis depuis des années. Charge à vous de trouver lesquels !

En FR3.5, dur de ne pas remarquer le très bon début de saison de Mikhail Aleshin. Certes, il revient là après une année de F2 qu’il avait rejoint après trois ans de… FR3.5 ! N’empêche que le russe a toujours la vitesse, mais qu’il semble avoir gagné en maturité. A bientôt 23 ans, cela laisse augurer de bonnes choses pour les futures saisons, surtout si le garçon continue sur sa lancée. Paradoxal en soi qu’il continue d’exploser après sa belle saison de F2 une fois que Red Bull l’ait lâché. De son côté, Ricciardo continue son apprentissage. Pas évident d’apprendre de nouveaux circuits, mais le garçon s’en sort bien. Sans ses qualifications avortées à Spa, il aurait été redoutable. D’un autre côté, à lui de s’habituer aux samedis en light aéro. Sa marge de progression semble être des plus importantes. Hartley me paraît un peu trop tendre en course, et quand il ne l’est pas, la mécanique ne suit pas. A voir s’il ne décevra pas une année de plus. Pentus n’a pas l’air mauvais, encore meilleur qu’en TRS quand il affrontait Bamber et Evans en début d’année. Quand à Jan Charouz, s’il n’a rien perdu de son pilotage en monoplace malgré trois années d’endurance, diable que le troisième réserviste Renault paraît condescendant. Le garçon a pourtant le physique, mais le charisme reste à travailler…

Pour les Eurocup Formule 2.0, l’estonien Kevin Korjus est impressionnant, avec trois victoires et une seconde place en quatre courses. Le niveau derrière semble assez équilibré, mais cela reste dur à dire, quand on voit la proportion d’abandon conséquente (effet de la nouvelle voiture instaurée cette année ?). Par exemple, Arthur Pic, Bart Hylkema et André Negrao devraient être classés plus haut. Mais tout cela reste du domaine de la course et se compensera ou non durant la saison ! Je vous rappelle que pour moi, il n’y a pas vraiment de pilote chanceux ou non. En revanche, provoquer sa propre chance, cela peut arriver. Bref, on devrait y voir un peu plus clair dans la Nièvre.

Finissons par les F4. Le Belge Stoffel Vandoorne est très bien parti dans son championnat. Convainquant à Aragon, il fut impérial dans les Ardennes. A vrai dire, il m’impressionne plus que Benjamin Bailly n’avait pu le faire. J’espère que le néerlandophone ne se fourvoiera pas en F2 comme son aîné, mais plutôt qu’il reste dans le système des formules Renault, cela me paraît plus cohérent. Plus dur certes, mais plus cohérent. Le reste du plateau… Hormis Paul Lanchère, les autres me semblent un ton en dessous. Et El Fatouaki, encore plus.

On reparlera promotions fin juin, après la manche française à Magny-Cours. Chequeredflags y sera pour vous ! En attendant, délectez-vous des doux effluves venant des F1, GP2 et GP3 qui débutent, sans oublier les autres déjà commencées !

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox